Qu’est-ce qu’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ?

Un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes ou EHPAD est une maison de retraite médicalisée. Ces hébergements sont habilités à accueillir des personnes âgées dépendantes.

Un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ou EHPAD est une maison de retraite médicalisée. Ces hébergements sont habilités à accueillir des personnes âgées dépendantes.

Définition
Les EHPAD sont équipés pour la prise en charge de personnes dépendantes atteintes de maladie dégénérative, d’invalidité physique, de détresse mentale (Alzheimer). Ces structures doivent donc justifier d’un matériel adapté à ce genre de pathologies et d’un personnel formé pour s’occuper des pensionnaires.

Fonctionnement
Les équipes soignantes doivent être formées pour la prise en charge des soins des pathologies des pensionnaires, de même qu’elles doivent être disponibles 24h/24. A savoir que le temps de séjour peut être variable : accueil de jour, hébergement temporaire …
Ce sont les médecins coordonnateurs (spécialistes ou gériatres) qui assurent la formation des intervenants professionnels ainsi que la bonne coordination auprès des résidents. Le but étant de garantir la bonne continuité et la qualité des soins médicaux.

Cas particuliers
Pour pouvoir prétendre à une place dans un EHPAD, il faut que le futur pensionnaire passe un examen médical pour que les médecins déterminent son degré d’invalidité. Il existe pour cela une grille d’évaluation qui permet de rendre compte des besoins de la personne en terme de soins et d’accompagnement médical.

Exclusions
Une échelle allant de 1 à 6 appelée Gir est mis en place par les médecins. Allant du patient le moins autonome au plus autonome, elle permet de justifier de l’état mental et physique de la personne âgée ainsi que de son degré d’autonomie.

Certains EHPAD ne prennent pas en charge les personnes entrant dans les catégories Gir 1 et 2.
Gir 1 : correspond aux personnes dont le degré de dépendance est tel qu’elles ont besoin de la présence d’intervenants en continu. Elles sont le plus souvent alitées et ont perdu leur autonomie mentale, locomotrice, sociale et corporelle.
Gir 2 : il existe 2 catégories
– les personnes alitées, n’ayant pas d’altération mentale mais nécessitant une aide pour les activités de la vie courante ;
– les personnes ayant conservé leurs capacités de déplacement mais ayant d’importantes altérations mentales.


Laissez votre avis