Remboursement des frais liés à l’homéopathie

Selon un sondage Ipsos effectués par les laboratoires Boiron, 56% des français ont recours à l’homéopathie. En dépit des nettes avancées de prise en charge de cette médecine douce par la Sécurité sociale, le recours à une mutuelle reste nécessaire pour obtenir un remboursement complet.

Considérée comme une médecine douce ou parallèle, l’homéopathie conquiert d’année en année un nombre de plus en plus croissant de français. Le principe est simple : traiter les malades par similitude. Les petites granules rondes contiennent en effet des agents fortement dilués qui produisent les mêmes symptômes que la maladie a guérir
.
Un fonctionnement que l’on retrouve dans la fabrication d’un vaccin ou d’un antidote. En injectant à petite dose une toxine dans un organisme sain, ce dernier va chercher à la combattre en produisant des anticorps. En somme, le mal est tué par le mal.

Coûts de l’homéopathie

Le tarif d’une consultation par un homéopathe est loin d’être généralisé. Chaque praticien définit lui même sa grille tarifaire. Globalement le prix oscille entre 20 et 50 euros en fonction de la spécialisation du professionnel, et peut fréquemment afficher des dépassements d’honoraires.

En ce qui concerne les médicaments, leurs prix ne sont jamais élevés, autour de 3 et 5 euros, dépendamment le nombre de tubes désirés.

Pris en charge Sécurité sociale

– Remboursement à 70% du tarif de la consultation chez un homéopathe conventionné
– Remboursement des médicaments homéopathiques effectué au même titre que les médicaments estampillés d’une vignette bleue, soit 35% du prix.

Prise en charge par la mutuelle

Une majorité des mutuelles rembourse désormais les frais liés à l’homéopathie directement en fonction des forfaits prévoyance santé déjà signés. Le remboursement y est assuré en totalité.

Il est cependant possible de souscrire un forfait spécialement destiné à l’homéopathie moyennant une centaine d’euros.


Laissez votre avis