Remboursement d’un appareil auditif

Des millions de français souffrent de problèmes d’audition, mais le coût des appareils auditifs est une telle crainte, que nombreux sont ceux qui ne s’appareillent pas. L’âge est le premier facteur pris en compte pour le remboursement des audio-prothèses. Ce remboursement sera optimal pour les moins de vingt ans.

Remboursement pour les moins de 20 ans

– L’appareil auditif est remboursé à 65% sur la base du tarif de la LPPR (Liste des Produits et Prestations Remboursables) et selon la catégorie d’appareillage (catégorie A, ancien appareil analogique – 900 euros, catégorie B et C, appareil intermédiaire – 1.000 et 1.250 euros, catégorie D, appareil numérique de dernière génération – .400 euros)
– Les frais d’entretien pris en charge à 65%, sur la base d’une allocation forfaitaire de 36,59 euros. Soit un remboursement annuel de 23,80 euros.
– La prise en charge multipliée par 2 en cas de stéréophonie (2 oreilles touchées).

Remboursements pour les plus de 20 ans

– 65% sur la base du tarif unique de 199,71 euros. Soit un remboursement de 129,81 euros tous les 5 ans.
– 65% sur la base d’une allocation forfaitaire de 36,59 euros. Soit un remboursement annuel de 23,80 euros.
– La prise en charge est multipliée par 2 en cas de stéréophonie (2 oreilles touchées).

Couverture maladie universelle (CMU)

Pour les détenteurs de la CMU, un appareil auditif externe est entièrement gratuit tous les deux ans, avec un prix maximum de 443,63 euros. Si l’appareil coûte plus cher, le complément est à charge du bénéficiaire.

En cas de stéréophonie le deuxième appareil est pris en charge à 100% sur une base tarifaire de 199, 71 euros.


Laissez votre avis