Comment assurer une discothèque, un club, un bar ?

Les établissements de nuit ( discothèque, club, bar, cabaret…) sont assurés par un contrat multirisque professionnel, un contrat responsabilité civile exploitant ou une couverture regroupant les deux.

Marché de niche en termes d’assurance, il est en règle générale plus facile pour un professionnel du monde de la nuit (discothèque, club, bar, cabaret, bowling, casino…) de trouver une couverture adaptée à son enseigne en sollicitant un courtier en assurances. Chaque établissement, en fonction des installations qu’il possède, de la valeur des biens et équipements qu’il renferme, de sa capacité d’accueil du public ou encore de sa licence d’alcool, a besoin d’une protection qui lui est propre et totalement personnalisée.

Les assurances proposées se déclinent sous la forme d’une multirisque professionnelle, d’une responsabilité civile exploitant ou d’une combinaison des deux.

Les garanties proposées

La plupart des contrats d’assurance multirisque professionnelle couvrant les établissements de nuit prennent en charge:

Les dommages directs et la perte d’exploitation liés à:

– Incendie, explosion, foudre, tempête, grêle et neige sur toiture
– Dégâts des eaux
– Dommages électriques
Bris de machine
– Marchandises en frigo
– Bris de glaces et enseigne
– Vol, vandalisme

La responsabilité civile (incluse à la multirisque professionnelle dans certains contrats)

– Responsabilité civile d’exploitation
– Responsabilité civile après livraison
– Émeutes
– Catastrophes naturelles et technologiques

Les options

Un certain nombre de garanties optionnelles peuvent être souscrites en supplément :

– Tous risques matériels (sono, light, vidéo…)
– Protection juridique
– Pertes brutales de revenus
– Valeur vénale de l’établissement
– Individuelle accident agression
– Homme-clé (assurer un dirigeant de l’entreprise en cas d’accident ou de disparition)

Exclusion générales

– Établissement construit en zone inondable
– Affaires en liquidation judiciaire
– Affaires résiliées par le précédent assureur pour sinistre ou non paiement de primes
– Affaires situées dans la région Corse

Calcul du coût de l’assurance

Pour calculer la prime d’assurance mensuelle, le courtier va prendre différents critères:

– Date de création de l’établissement
– Surface de la structure
– Nombre de personnes autorisées
– Localisation de l’enseigne et proximité des secours
– Protection contre l’intrusion et l’incendie
– Statistiques sinistres détaillées sur les 5 dernières années
– Expérience de l’exploitant dans ce domaine d’activité
– Solvabilité

Les pièces à fournir pour s’assurer

Plusieurs pièces indispensables seront à fournir au courtier pour finaliser le dossier d’assurance :

– Questionnaire délivré par l’assureur/courtier à remplir et signer
– Procès verbal de la dernière visite de la commission de sécurité
– Certificat de la vérification annuelle des extincteurs
– Rapport de la vérification annuelle des installations électriques
– Copie du bail
– Extrait K-Bis (document officiel attestant de l’existence juridique d’une entreprise)
– Dernier compte de résultats ou compte d’exploitation prévisionnel


un commentaire sur “Comment assurer une discothèque, un club, un bar ?”

  • EGERIS Assurances Vues :

    Excellent article, clair et concis. Il faut simplement préciser que c'est la présence d'une piste de danse qui fait basculer un bar, un club ou un restaurant dans la catégorie "risques aggravés" des Assureurs.

Laissez votre avis