Vacances : Comment assurer un échange de maisons ou d’appartements ?

De plus en plus de vacanciers échangent leurs logements pour profiter de séjours à moindre frais. Afin d’être correctement couvert lorsqu’on prête sa maison ou qu’on emprunte un appartement, certaines démarches sont nécessaires.

Afin d ‘éviter tout désagrément lors de l’échange d’un logement, notamment si cela se fait avec une famille venant de l’étranger, il est important de suivre certaines démarches :

– Chaque famille doit déclarer au préalable la situation à son assureur ;
– les garanties des contrats d’assurance habitation peuvent être modifiées (clause d’assurance pour compte, clause d’abandon de recours contre le responsable, etc) ;
– vérifier que la garantie responsabilité civile du propriétaire joue à l’égard des occupants, notamment en cas de dommages corporels provoqués par un défaut d’entretien de l’habitation par exemple.

En cas de dommages :

– L’assurance multirisques habitation couvre généralement l’ensemble des dégâts matériels ;
– si les occupants sont reconnus responsables, ils peuvent faire jouer leur garantie responsabilité civile villégiature

Échange de logement avec véhicule :

Parfois l’échange d’appartement s’accompagne également d’un échange de véhicule.
Avant de prendre le volant de la voiture de la famille étrangère, il est donc indispensable d’être bien couvert.

– Il est indispensable de se procurer le contrat d’assurance qui couvre le véhicule tant pour sa propre responsabilité que pour celle des tiers et des passagers ainsi que pour d’éventuels dommages matériels.
– vérifier que le contrat ne comporte pas une clause de conduite exclusive. (Parfois, certaines garanties ne sont accordées que si le véhicule est conduit exclusivement par le conducteur nommément désigné).

En cas d‘accident :

Suivant l’endroit où a lieu l’accident et le type de contrat, les situations peuvent varier :

– Les dommages matériels sont remboursés en fonction des responsabilités et des garanties du contrat ;
– en France, les passagers sont indemnisés de leurs dommages corporels et matériels par l’assureur du véhicule, au titre de la garantie obligatoire de responsabilité civile ;
– si le conducteur responsable de l’accident est blessé, il ne reçoit une indemnisation que si le contrat d’assurance du véhicule comporte une garantie facultative couvrant les dommages corporels subis par tout conducteur autorisé.

Source FFSA.


Laissez votre avis