Que devient l’assurance emprunteur en cas de rachat de crédit ?

L’assurance crédit permet de protéger un emprunteur contre certains aléas qui pourraient l’empêcher d’honorer les échéances de son prêt. En cas de regroupement de crédits, il peut souscrire une assurance avec son nouvel organisme prêteur ou avec un assureur indépendant. 

Le rachat de crédit permet de soulager sa situation financière en regroupant en un seul prêt les crédits contractés antérieurement. L’organisme racheteur (banque, spécialiste du crédit à la consommation, crédit municipal…) offre alors à l’emprunteur la possibilité de payer une mensualité moins importante que celles qu’il devait honorer jusqu’alors.

Conseils pour ne pas tomber dans le piège d’un rachat de crédit précipité

Tomber dans la facilité d’une opération précipitée n’est pas sans danger, il est important d’obtenir des conseils pour le rachat de crédit. Mal informé, l’emprunteur peut se retrouver pris à la gorge sous un taux bien plus élevé que les précédents, ou peut ne pas bénéficier de la proposition la plus adaptée à sa situation.

Voici quelques conseils de mise en garde pour éviter toute complication :

– Faire jouer la concurrence en comparant les offres de plusieurs organismes. Il est important de savoir tirer le meilleur de cette opportunité nouvelle. En ne se concentrant pas uniquement sur le taux, la mensualité ou le coût total, mais en pesant tous les paramètres de façon combinée.

– Si aucun organisme n’accepte le rachat pour cause d’endettement trop important, faire appel à un courtier en restructuration de prêt. Mais attention à ne régler aucun frais de façon prématurée. Les tarifs d’un courtier se négocient lorsque ce dernier est en capacité de proposer plusieurs solutions adéquates.

– Prendre garde aux propositions alternatives de la banque émettrice du prêt originel. Elle tentera de réaménager le crédit à taux variable, ce qui peut se révéler finalement plus nuisible que positif. Il ne faut pas oublier que c’est ce fameux taux variable qui a engendré la crise des subprimes aux États-Unis et a conduit les biens immobiliers de milliers d’américains a être saisis.

Que devient l’assurance du crédit ?

Comme quand il a contracté sa première assurance crédit, l’emprunteur aura le choix de prendre la couverture proposée par l’organisme racheteur ou de se diriger vers un organisme indépendant, solution généralement la plus économique.

Il existe aujourd’hui des assurances spécialement dédiées au rachat de crédit qui sont personnalisables et couvrent selon sa capacité de financement les coups durs standards : invalidité/incapacité, décès, perte d’emploi, licenciement…


Laissez votre avis