Combien coûtent les secours sur les pistes de ski ?

Les frais de secours et recherche en montagne sont en partie à la charge du skieur. Une sortie en hélico coûtent environ 700 à 800 euros la demi-heure…

Les coûts des secours sur les pistes de ski sont particulièrement élevés. Mieux vaut être bien couvert par une de ses assurances (habitation, assurance ski ou carte de paiement).

– Sur le domaine skiable (accessible par les remontées mécaniques)

La commune est responsable des secours. Elle peut avoir délégué ce service à une société privée, habituellement, l’exploitant des remontées mécaniques. Les “pisteurs” facturent l’intervention à la commune qui peut, à son tour, exiger une participation à la victime (loi du 27 février 2002).

Les tarifs sont libres, fixés par arrêté et sont affichés en bas des pistes. Plusieurs zones de ski sont tarifées. Selon les arrêtés de 3 communes (Tignes, Le Grand Bornand, Briançon), on observe :

– au bas des pistes, les interventions varient entre 35 et 50 euros.

– dans les zones de ski proche des remontées, de 100 à 250 euros;

– dans les zones éloignées, elles fluctuent de 340 à 400 euros

– en hors-piste (sur le domaine skiable) ou sur les pistes fermées, les tarifs vont de 650 à 800 euros.

Les sociétés privées facturent une intervention en hélicoptère de 1.800 à 3.500 euros par heure. Il faut y ajouter le transport en ambulance qui n’est pas pris en charge par la Sécu (150-200 euros).

Par exemple, sur le domaine skiable de Tignes, pour la saison 2013-2014, une intervention des pisteurs avec le traineau est facturée 195 euros, elle augmente à 341 euros pour une zone éloignée et à 685 euros pour un hors-piste. L’intervention de l’hélicoptère est facturée à 3.200 euros par heure (54 euros la minute)

En 2011, on a compté 52.000 interventions sur le domaine skiable et déploré 13 décès.

– au-delà du domaine skiable

Les secours sont organisés par l’État lorsqu’il s’agit d’un véritable hors-piste (au-delà des remontées mécaniques) Ils relèvent de la gendarmerie, des CRS ou des sapeurs pompiers. Ils sont gratuits, financés par l’impôt.

Un rapport de la Cour des Comptes de novembre 2012 a relevé 5.000 à 8.000 interventions en 2011 pour un bilan de 181 décès, bien plus élevé que sur le domaine skiable pour des 10 fois moins d’interventions.

D’après la Cour des Comptes, le coût moyen d’une intervention en hélicoptère est de l’ordre de 8.600 euros. Au total, l’État supporte 61 millions d’euros pour les secours en montagne. Les experts de la Cour avaient déploré des dysfonctionnements et un manque de coordination entre les gendarmes, CRS et pompiers relevant que “de réels conflits existent entre les acteurs, fondés sur des querelles de légitimité historique, technique et juridique”.

Coût d’un accident : 650 à 1.750 euros au mieux…

D’après les informations du courtier d’assurances Gras Savoye Montagne, le coût total moyen pour un accidenté de ski qui n’a pas d’assurances doit tenir compte de : l’intervention des secours avec traineau pour 450 euros ; des frais médicaux à la station restant à votre charge (après Sécu et mutuelle) pour 130 euros et du forfait non utilisé pour 70 euros soit 650 euros. S’il s’agit d’une intervention avec hélico (700 euros) et rapatriement de la station au domicile  (750 euros), le budget s’élèverait aisément à 1.750 euros.


Laissez votre avis