Réaliser des économies sur son assurance obsèques

Même si chaque assurance émet ses clauses standards, l ‘assurance obsèques, appelée convention-obsèques, peut se négocier en y ajoutant ou retirant les conditions souhaitées.

La convention-obsèques, appelée également contrat obsèques, permet de constituer un capital qui se débloquera le jour du décès du souscripteur afin de couvrir toutes les dépenses attenantes à ses funérailles.

Des obsèques étant déjà relativement couteuses, inutile de payer en supplément des garanties superflues.

Réfléchir avant d’agir

Alors que certains jugent morbides l’organisation préalable de ses propres funérailles avant le trépas, d’autres semblent s’en divertir. Que l’on souhaite se débarrasser de cette formalité au plus vite ou que l’on s’en amuse, les situations se déroulent souvent à la hâte. La réflexion faisant suite à l’action, c’est le portefeuille qui en pâtit :

– Éviter les doublons : la garantie “ rapatriement du corps ” n’est pas nécessaire si vous êtes déjà en possession d’une carte bancaire Visa qui la couvre déjà.

– Ne pas payer un service déjà gratuit : la prestation “transfert du corps en chambre funéraire ” n’est fréquemment qu’un leurre car la majorité des hôpitaux ou centres de soins sont dotés d’une chambre mortuaire accessible gratuitement aux familles.

– Bien relire son contrat avant de le signer : il est arrivé que certaines personnes âgés sélectionne l’option “entretien de la sépulture” alors qu’elles avaient choisi de se faire incinérer. Il sera préférable de tenter de détecter les contradictions et étourderies avant de s’engager durablement.

– Ne pas oublier que la mort est un commerce : se laisser séduire par six poignets au lieu de quatre, préférer un cercueil en acajou plutôt qu’en chêne, ajouter des dorures, opter pour un capitonnage interne rembourré au lieu de simple…est-il réellement indispensable et nécessaire?

Le mode de paiement

Il existe trois modes différents de paiement pour s’acquitter du tarif de sa convention-obsèques :

– En une seule fois : la totalité du paiement s’effectue à la signature du contrat. Une solution qui permet de faire de belles économies si les moyens financiers le permettent.

– En primes échelonnées : d’une durée de 5 à 10 ans, ce système fonctionne comme un crédit avec des cotisations mensuelles.

– La cotisation viagère : versement d’une petite somme mensuelle jusqu’au décès. solution idéale pour les personnes restreintes économiquement mais il n’est pas avéré que dans la finalité les funérailles couteront l’équivalent des cotisations cumulées.


Laissez votre avis