Remboursements en cas de dépression

La dépression est prise en charge par l’Assurance maladie ainsi que par les mutuelles complémentaires, dans la mesure où elle suit la logique du parcours de soins.

Comme nous y sommes accoutumés depuis quelques années déjà, chaque français de plus de 16 ans a pour obligation de choisir son médecin référent. Un choix qui doit impérativement être mentionné à l’Assurance maladie, afin que chaque soin et consultation soient remboursés.

Le fait de déterminer un médecin traitant unique est important car c’est celui-ci qui déterminera ensuite le parcours de soin. A savoir envoyé un patient vers un  ou plusieurs spécialistes dédiés en raison de ses problèmes de santé spécifiques.

Sans la validation par le médecin traitant d’une consultation chez un autre praticien, celle-ci peut ne pas être prise en charge par l’Assurance maladie.

La dépression, dans cette veine, n’échappe pas à la règle du parcours de soin.

Bénéficier du taux optimal de remboursement

Toutes les consultations, soins, médicaments et psychothérapies dispensés par un établissement public (CMP, hôpitaux de jour, etc.) sont intégralement pris en charge par l’Assurance maladie.

Toute consultation de psychiatres en cabinet privé peut faire l’objet d’un remboursement à partir du moment où le médecin référent a été consulté au préalable. Seules les personnes âgées de moins de 26 ans font exception et peuvent directement avoir recours à un psychiatre sans être pénalisées dans leur indemnisation.

Remboursement pour les consultations de psychiatres conventionnés

Afin de savoir si un spécialiste est conventionné ou non, un simple appel à l’Assurance Maladie suffit.

Psychiatres conventionnés secteur 1

6 psychiatres sur 10 sont des conventionnés du secteur 1. Ils ont des honoraires fixés et connus.

L’assurance maladie prend en charge 70% de la consultation, ou la totalité si la dépression du patient est due ou s’inscrit dans une affection de longue durée. La complémentaire santé peut ensuite remboursée les 30% restants du ticket modérateur.

Psychiatres conventionnés secteur 2

Ces psychiatres là sont des praticiens libéraux qui déterminent eux-même leurs tarifs. La modération est cependant de mise. L’assurance maladie assure la prise en charge sur la même base que les psychiatres conventionnés secteur 2, à savoir à hauteur de 70%.

La mutuelle complémentaire peut rembourser la différence (30% + dépassement d’honoraires) selon la formule santé souscrite et le nombre de consultations de ce type par année.

Psychiatres non conventionnés

Fixant leurs tarifs à leur guise, l’Assurance maladie ne rembourse le recours à des psychiatres non conventionnés que selon la base d’un montant forfaitaire, équivalent à 1,46 euros à l’heure actuelle.

Psychologues non jugés comme médecins en cabinet privé

Ceux-ci ne sont aucunement pris en charge par l’Assurance maladie mais peuvent faire l’objet de remboursement de la part de la mutuelle complémentaire, toujours en fonction des garanties couvertes et d’un nombre limité de consultations.


Laissez votre avis