Qu’est-ce que l’ARRCO ?

L’ARCCO gère le régime de retraite complémentaire des salariés du secteur privé de l’industrie, du commerce, des services et de l’agriculture, cadres compris.

L’ARRCO gère le régime de retraite complémentaire de l’ensemble des salariés du secteur privé de l’industrie, du commerce, des services et de l’agriculture, cadres compris.

Définition
L’ARRCO, Association pour le régime complémentaire des salariés, est la caisse de retraite complémentaire pour tous les salariés du secteur privé, quel que soit leur statut (apprenti, intermittent, cadre etc.) et leur contrat de travail (CDD, CDI etc.).
Ce régime complémentaire est obligatoire, comme le régime de base.
Pour les cadres, l’ARRCO est complété par l’AGIRC.

Fonctionnement
Les cotisations sont prélevées directement sur le salaire brut. Elles sont plafonnées à trois fois le plafond de sécurité sociale (PSS), lequel définit le montant salarial maximum soumis à cotisations sociales.

Cotisations

Tranche 1
Concerne la partie du salaire limitée au PSS, la cotisation totale s’élève à 7,5% :
– 3% pour le salarié ;
– 4,5% pour l’employeur.

Tranche 2
Concerne la partie du salaire entre 1 et 3 fois le PSS, la cotisation totale s’élève à 20% :
– 8% pour le salarié ;
-12% pour l’employeur.

Cas Particuliers
Les salariés suivants cotisent indépendamment de leur salaire, suivant une assiette forfaitaire :
– les apprentis ;
– les employés de particuliers ;
– les stagiaires étrangers familiaux au pair ;
– les chauffeurs de taxi locataires de leurs véhicules ;
– les salariés rémunérés au pourboire.

Cadres
Les cadres cotisent au régime de l’ARRCO jusqu’au PSS, qui est complété par l’AGIRC, Association générale des institutions de retraite des cadres.

Exclusion
Il n’y en a pas, le régime de retraite ARRCO étant obligatoire et fondé sur un principe de solidarité, puisque les salariés actifs paient pour les retraités, la pension est garantie.

Voir aussi :
Qu’est-ce qu’une complémentaire de retraite obligatoire ?

 


Laissez votre avis