Qu’est-ce qu’une assurance complémentaire retraite obligatoire ?

Pour les salariés du privé, la cotisation pour la retraite complémentaire est obligatoire, de même que pour la retraite de base.

Pour les salariés du privé, la cotisation pour la retraite complémentaire est obligatoire, de même que pour la retraite de base.

Définition
Afin de compléter la pension de retraite versée par la sécurité sociale, les salariés du privé cotisent auprès d’une caisse complémentaire.Les caisses de retraite complémentaires sont :
– l’ARRCO : l’Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés est le régime de retraite complémentaire pour tous les salariés du privé, quel que soit leur statut ;
– l’AGIRC : l’Association générale des institutions de retraite des cadres est le régime des salariés cadres, qui vient compléter l’ARCCO.

Fonctionnement
Les cotisations permettent de cumuler des points, qui serviront ensuite à calculer la pension complémentaire. Chaque année, la valeur des points est évaluée en fonction de l’indice des prix.

Pour pouvoir toucher pleinement sa pension, il faut comme pour le régime de base :
– avoir cotisé le nombre de semestres nécessaires afin de faire valoir sa retraite à taux plein, une fois l’âge légal de la retraite atteint (passé de 60 à 62 ans avec la réforme de 2010) ;
– Si ce n’est pas le cas, il faut avoir atteint l’âge légal permettant de faire valoir sa retraite à taux plein, quel que soit le nombre de semestres cotisés (passé à 67 ans).

Enfants à charge
Le nombre d’enfants à charge permet à l’assuré, notamment aux femmes, de bénéficier de majorations.

Périodes non travaillées
Il est également possible de se voir attribuer des points de retraite pour certaines périodes non travaillées (maladie, maternité, accident du travail, chômage etc.)

Cas particuliers

Retraite anticipée
Si les conditions sont réunies, il est possible de toucher pleinement sa pension de retraite complémentaire de même que sa pension de base avant l’âge légal de départ à la retraite. Cela concerne les personnes qui ont commencé le travail avant 18 ans et les handicapés.

Retraite progressive
Il est possible de toucher sa pension complémentaire, de même que sa pension de base lorsque l’assuré arrête progressivement de travailler. Dans ce cas il touche une fraction de ses pensions qui se calcule sur la base du taux d’activité :
– 30% de sa retraite si l’assuré travaille entre 60 et 80% d’un temps complet ;
– 50% pour un temps de travail entre 60 et 40%,
– 70% pour une durée inférieure à 40%.

Garantie
La retraite complémentaire étant obligatoire et fondée sur le principe de solidarité – les salariés en activité cotisent pour payer la retraite des séniors – le versement de la pension est garanti.

Voir aussi :
– Qu’est-ce que l’ARRCO ?
Qu’est-ce que l’AGIRC ?


Laissez votre avis