Carrières pénibles : Partir à 60 ans avec un taux d’incapacité de 10 à 20%

Dispositif maintenu lors de la réforme de 2010, les travailleurs ayant assumé tout au long de leur vie une carrière dite “pénible” peuvent partir en retraite à taux plein à 60 ans. Un réglementation qui s’étend aux personnes attestant d’incapacité de 10 à 20% si elles ont été exposées à certains risques professionnels.

Le dispositif carrières pénibles a résisté à la réforme de 2010. Il permet à tout travailleur, qu’il soit salarié ou indépendant, de stopper son activité professionnelle dès l’age de 60 ans avec une retraite à taux plein en poche, qu’importe le nombre d’annuités cotisées. 70% des bénéficiaires sont des hommes, fréquemment issus du bâtiment.

Et ainsi assimilée à une carrière pénible toute situation d’incapacité permanente qui résulte de l’exercice de son métier ou d’une maladie professionnelle : insuffisance cardiaque, sciatique, troubles de la vue, troubles musculo-squelettiques sérieux…

Le cas exceptionnel des incapacités de 10 à 20%

Selon la réglementation, les travailleurs présentant des incapacités légères, soit de 10 à 20%, sont exclus du dispositif “carrières pénibles”. Toutefois, un récent décret publié le 30 mars 2011 a tendu à apporter quelques exceptions.

Pourra ainsi partir à 60 ans avec une retraite à taux plein tout handicapé, 10% à 20% d’invalidité, qui a été au cours de sa carrière confronté à des facteurs de risque liés à :

– Des contraintes physiques (port de charge lourde, postures incommodantes, outils difficiles à utiliser…)

– Un environnement agressif (nuisances sonores, produits toxiques, températures difficiles…)

– Un rythme de travail éprouvant (postes nocturnes, taches répétitives…)

Une retraite à taux plein calculée au prorata

De tournure ambiguë, la réforme de 2010 semblait signifier que le travailleur éligible au dispositif “carrière pénible” percevrait une retraite à taux plein intégrale. Ce ne sera pas le cas, la retraite sera calculée au prorata, s’amoindrissant en fonction de la durée d’assurance manquante.


4 commentaires sur

Laissez votre avis