Comment assurer un cheval ?

Certains chevaux possèdent en plus d’une valeur sentimentale pour le cavalier, une valeur monétaire parfois très élevé. Il peut donc être bon d’assurer son équidé, autant que de s’assurer en cas de chute éventuelle. Voici un tour d’horizon des garanties proposées par l’assurance cheval.

La responsabilité civile

Lorsqu’un cavalier monte son cheval, la responsabilité civile est l’assurance minimum afin de dédommager les tiers victimes et les dégâts occasionnés par votre cheval. Si votre cheval n’est pas fréquemment monté, la responsabilité civile en action d’équitation ne présente pas d’intérêt.

La garantie mortalité, vol, transport, invalidité

L’assurance mortalité, vol, transport, couvre la majeure partie des risques qui peuvent survenir à un cheval. Pour la souscrire, c’est vous qui définirez la valeur de votre équidé.

La garantie frais vétérinaire

Les frais vétérinaire pour les chevaux étant très onéreux, souscrire cette garantie est rassurant. La garantie mortalité comporte les options frais vétérinaires, maladie, accident, chirurgie, selon les différents contrats proposés par les compagnies.

La garantie courses hippiques

Cette garantie couvre

– L’assurance mortalité toutes causes suite à une maladie et un accident
– La Valeur Agréée
– L’assurance mortalité suite aux interventions chirurgicales
– La clause d’extension des 12 mois
– Le vol et l’enlèvement illicite
– Le remboursement des frais d’autopsie et d’équarrissage


Laissez votre avis