Qu’est-ce qu’une assurance temporaire décès ?

Que ce soit pour protéger un prêt à court terme, des proches, ou une société en lancement, souscrire une assurance vie temporaire peut se révéler pertinent.

L’assurance temporaire décès est une assurance limitée dans le temps. Elle garantit le versement d’une somme d’argent aux bénéficiaires désignés par l’assuré si ce dernier décède pendant la période de couverture du contrat.

En règle générale, l’assurance temporaire décès est renouvelable chaque année. L’assuré doit être âgé de 16 ans au moins à 75 ans au plus à la date de souscription, les garanties courent au plus tard jusqu’aux 90 ans (en moyenne) de ce dernier. Il faut savoir que le montant de souscription devient sensiblement plus chers à partir de 55 ans.

Si l’assuré ne décède pas à l’issue du contrat, aucune somme d’argent n’est versée aux bénéficiaires : ses cotisations auront ainsi été payées à fonds perdus, idem s’il résilie son contrat avant son terme.

Le montant de la cotisation à l’adhésion est toujours déterminé en fonction :
– De l’âge de l’assuré ;
– du capital assuré ;
– de la table de mortalité en vigueur ;
– du sexe de l’assuré ;
– de la profession de l’assuré ;
– parfois du fait d’être fumeur ou non.

Des frais supplémentaires pour assurer le fonctionnement de la compagnie d’assurance entrent également en compte dans la cotisation global que paie l’assuré. Suivant les contrats, le montant minimum moyen du capital garanti est de 5.000 euros.

Que le décès survienne tardivement ou seulement quelques jours après la signature du contrat, la somme versée aux ayants droit reste celle déterminée à la signature du contrat (même si l’assuré a peu cotisé).

Enfin, en pratique, le capital versé au bénéficiaire n’est pas assujetti à l’impôt sur le revenu ni sur le patrimoine.



Laissez votre avis