Assurance habitation : Les preuves jugées irréfutables pour une demande d’indemnisation

De nombreux sinistres tel qu’un incendie, un cambriolage ou une catastrophe naturelle peuvent conduire les biens contenus dans votre habitation a être partiellement endommagés, voire totalement détruits. Afin de les identifier et de pouvoir estimer leur remboursement, vous devrez fournir des preuves à votre assureur.

Lorsque vous souscrivez une assurance habitation ou une assurance multirisque habitation, il est en règle générale préconisé de procéder à une évaluation minutieuse du montant de vos biens. Une étape sur laquelle bon nombre d’assurés ont l’habitude de faire impasse, estimant de manière approximative, et souvent erronée ce qu’ils possèdent au sein de leur logement.

Les conséquences d’une estimation négligée

Négliger la démarche d’évaluation des biens peut conduire à de notables déconvenues en cas de sinistre. Si un incendie se déclare, qu’un cambriolage vide un appartement de ses objets de valeurs ou qu’une catastrophe naturelle emporte radicalement le logement sur son passage, il sera difficile de convaincre l’assureur de ce que vous possédiez ou non.

Il est de plus à noter que les compagnies d’assurance se révèlent de plus en plus vigilantes envers les faux témoignages, redoutant les fraudes et escroqueries. Elles n”indemniseront donc aucun bien dont elles n’avaient pas eu connaissance au préalable. Exception faite que l’assuré puisse fournir la preuve de l’existence de son bien.

D’où, fautes de preuves tangibles, un remboursement en définitive bien inférieur à la valeur totale de ce que vous déteniez. Sans compter par la suite de multiples rachats à neuf pour remplacer vos pertes, à des prix donc potentiellement plus cher.

Les preuves irréfutables pour un dossier d’indemnisation

Voici une liste non exhaustive des preuves irréfutables dans un dossier de demande d’indemnisation :

– Factures d’achats
– Factures de réparations
– Contrats de crédit
– Bons de garantie
– Expertises de biens
– Biens pris en photo dans leur contexte
– Témoignages de voisins par écrit quant à la possession des biens

 

 


Laissez votre avis