Comment est assurée son habitation en cas de grêle ?

La grêle peut provoquer des dégâts importants sur les habitations et notamment la toiture. La garantie grêle fait partie de votre contrat d’assurance habitation.

En cas d’intempéries, la grêle peut provoquer des dégâts importants sur les habitations et notamment la toiture. La garantie grêle fait partie de votre contrat d’assurance habitation.

Définition
Les dégâts causés par la grêle sont couverts dans les contrats d’assurance multirisques habitation. La majorité d’entre eux inclus les dommages liés à la grêle dans la garantie « tempête », laquelle est obligatoire dans la couverture des biens.
La garantie des biens (mobilier et immobilier) peut toutefois être limitée en fonction des termes du contrat que l’assuré a souscrit au départ.

Ce qu’elle couvre
– toitures endommagées ;
– tuiles arrachées ;
– façades abîmées par la chute d’un arbre ou la cheminée du voisin ;
– l’humidité due à la grêle pénétrant à l’intérieur de l’habitation ;
– mobilier détérioré suite à un dommage de toiture, en fonction des garanties ;

Exclusions
Tous les dégâts ne sont pas garantis. Les assurances ne couvrent ainsi que les bâtiments construits pour plus de 50 % et couverts pour plus de 90% avec matériaux durs. En général, sont exclus :
– les dommages corporels, il existe d’autres garanties pour les prendre en charge ;
– les vitres,  c’est la garantie « bris de glace » qui intervient ;
– les stores, antennes, panneaux solaires, fils aériens et leurs supports ;
– les volets, persiennes, gouttières, chéneaux, sauf s’ils sont détruits en même temps que le l’habitation ;
– les plantations, arbres, clôtures,
– les dommages occasionnés par les débordements de sources, de cours d’eau et d’étendues d’eau.
– bâtiments et hangars de construction légère ;
– les appentis de jardin et les vérandas.

Les dépendances peuvent toutefois être garanties selon le pourcentage qu’elles représentent par rapport au bâtiment en « dur », en fonction des contrats.

Cas particuliers

Catastrophe naturelle
Si la grêle intervient dans le cadre d’un événement climatique qui est déclaré, par arrêté,  « catastrophe naturelle », les dégâts pourront être pris en charge dans le cadre de cette garantie. L’assurance prendra alors en charge les inondations, exclues des garantie « tempêtes ».

Perte d’exploitation
Dans le cas où les dommages causés par la grêle interrompraient l’activité de votre entreprise, la garantie « pertes d’exploitation » peut faire partie de votre contre d’assurance multirisques. Elle a pour objectif de pallier les difficultés financières engendrées par un sinistre.


Laissez votre avis