Catastrophe naturelle: Que faire après une inondation ?

Les inondations sont souvent associées à la garantie des catastrophes naturelles.

Les inondations sont souvent associées à la garantie des catastrophes naturelles.

Définition
La loi du 13 juillet 1982 définit les effets d’une catastrophe naturelle comme étant “tous les dommages matériels directs ayant eu pour cause déterminante l’intensité anormale d’un agent naturel”.
Pour que le sinistre soit couvert au titre de la garantie ” catastrophes naturelles “, il faut que l’agent naturel en soit la cause déterminante.

En assurant ses biens en multirisques habitation, l’assuré est automatiquement couvert contre les dégâts dus aux catastrophes naturelles (tremblement de terre, inondations, tempêtes, sécheresse, glissement de terrain, action mécanique des vagues…).

Que faire
– Prévenir son assureur (par LR/AR, par téléphone, directement en agence …). L’assuré dispose d’un délai de 10 jours ouvrés après la publication de l’arrêté de catastrophes naturelles au Journal Officiel ;
– établir la liste des dégâts et le coût approximatif de ceux-ci ;
– établir la liste chiffrée de vos objets détériorés ou perdus …

Conseils
Il est important de :
– Prendre des photos des dégâts ;
– conserver les objets détériorés ;
– prendre les mesures suffisantes pour que les dégâts ne s’aggravent pas …

Délais d’indemnisation
Il faut compter au minimum 3 mois après l’envoi de votre déclaration ou après l’arrêté de catastrophes naturelles au JO.

Cas particulier
Le cas de force majeur : Si l’inondation est assez importante, il sera parfois nécessaire d’attendre la décrue pour qu’une expertise soit menée et ainsi obtenir votre indemnisation.


Laissez votre avis