Que faire en cas de dégât des eaux dans sa maison?

Garantie du contrat Multirisques Habitation ou assurance habitation, la garantie dégâts des eaux permet de protéger l’assuré, de couvrir ses biens mobiliers et immobiliers, contre les dommages liés à l’eau, dans certaines conditions très précises.

Garantie du contrat d’assurance Multirisques Habitation ou assurance habitation, la garantie dégâts des eaux permet de protéger l’assuré, de couvrir ses biens mobiliers et immobiliers, contre les dommages liés à l’eau, dans certaines conditions très précises.

Que faire ?
Une fois le dégât des eaux constaté, il faut faire une déclaration à son assureur. Ensuite, n’hésitez pas à entamer les démarches de réparation. La plupart du temps les assureurs proposent un constat amiable spécial « Dégâts des eaux » entre le fautif et la victime.

S’il n’y a qu’une victime
– vos noms, prénoms, numéro de contrat d’assurance
– les nom, prénom et adresse de la victime ;
– les causes du sinistre ;
– les dommages subis ;
– les personnes prévenues.

S’il y a plusieurs victimes
Il faut ajouter aux informations ci-dessus, les coordonnées des assureurs de chaque victime ou les coordonnées des victimes pour qu’elles puissent être contactées.

Conditions
Il est crucial de tenir informé son assureur si l’on possède certain type d’équipement (un grand aquarium par exemple) avant un sinistre.
Tout dégât causé par un autre liquide que de l’eau ne sera pas pris en charge par la garantie dégâts des eaux.

Dans le cas d’une inondation d’origine climatique, ce n’est pas la garantie dégâts des eaux qui vous couvre.
La plupart du temps la garantie « catastrophes naturelles » permet d’être indemnisé. Certains assureurs peuvent proposer des garanties contre l’infiltration des eaux de ruissellement.

Conseils
Les premiers gestes sont déterminants après un dégât des eaux.
– penser à couper l’eau au compteur, pour éviter une facture alourdie due à une possible surconsommation ;
– ne pas hésiter à appeler les sapeurs pompiers si la fuite est trop importante ;
– penser à protéger ses biens, en les mettant au sec, tout en ouvrant et aérant l’habitation ;
– ne pas remettre tout de suite en état les murs, sols et plafonds avant la venue éventuelle d’un expert.

A savoir
– Les frais de recherches liés à la fuite d’eau peuvent être exclus des indemnisations après un dégât des eaux ;
– Les frais de plomberie occasionnés à la suite du dégât des eaux ne sont pas forcément remboursés par l’assureur non plus ;
– Selon le montant potentiel des dommages, l’assurance peut désigner un expert (afin d’évaluer la totalité des dégâts), et de ce fait le montant des indemnisations

Si le montant est inférieur à 1.600 euros

La compagnie d’assurance n’est pas forcée de faire cette expertise.
Si le montant est supérieur à 1.600 euros

Il y a dans ce cas un passage de l’expert : il est important de garder toutes les factures liées aux réparations effectuées après la découverte du sinistre.

Enfin, si le dégât des eaux concerne plusieurs assurés, l’expert aura aussi pour but de déterminer les responsabilités et de transmettre ses conclusions aux assureurs qui décideront.

Les exclusions
La négligence
Une porte, une fenêtre par exemple sont restées ouvertes. Certains assureurs peuvent néanmoins vous couvrir malgré cette négligence. Idem en cas de débordement d’une baignoire ou d’un lavabo suite à un robinet mal fermé.

Les causes naturelles
Les inondations suite à de fortes pluies, au débordement d’une rivière ou aux effets de la mer ne sont pas couverts hormis dans le cadre d’une déclaration de catastrophe naturelle.

La surconsommation d’eau
Liée à une fuite ayant entraîné le dégâts des eaux par exemple, la surconsommation n’est pas indemnisée.

Crédit Photo : LarimdaMe-Flickr


Laissez votre avis