Que faire pour assurer mon appareil photo ?

Vous venez de vous offrir un de ces bijoux aussi cher que fragile. Afin d’en profiter en toute tranquillité, pensez à l’assurer. Plusieurs solutions s’offrent à vous.

Que faire

Chaque garantie varie, vérifiez bien ce qu’elle comporte.

– Extension de garantie : au moment de l’achat, la plupart des constructeurs garantissent l’appareil et il est possible de souscrire une extension de garantie supplémentaire pour une durée plus longue. Ce type d’assurance ne couvre parfois que la garantie constructeur, c’est-à-dire la panne et peuvent exclure les dommages accidentels et le vol ;

– Carte bancaire : renseignez-vous également sur ce qu’elle couvre. Certaines contiennent une garantie « achat » qui rembourse votre appareil payé avec votre carte en cas de vol, de détérioration et de réparation. Elles sont néanmoins soumises à des plafonds ;

– Assurance habitation : votre contrat multirisques habitation couvre également votre appareil photo pour les sinistres qui interviennent à votre domicile : vol, casse, incendie, incendie, dégât des eaux etc. Déclarez-le à voter assureur. Pour être couvert à l’extérieur, pour vos voyages, etc, demander à votre assureur s’il peut vous proposer une extension ;

– Assurance multirisques : vous pouvez également souscrire une garantie multirisques auprès de votre banque ou assurance dite « nomade » ou « mobile » qui couvre tous vos appareils portables notamment contre le vol ou la perte ;

Dommages causés par un tiers

Si votre appareil photo venait à être endommagé par un tiers, c’est son assurance responsabilité civile qui vous couvre.

Professionnels

Vous pouvez souscrire des extensions de garanties « dommages matériels » notamment lorsque vous souscrivez votre assurance responsabilité civile professionnelle. Certains assureurs sont également spécialisés dans le matériel professionnel.

Franchises et plafonds

La plupart des assurances contiennent des franchises et parfois des plafonds, renseignez-vous afin d’évaluer au mieux le rapport entre le tarif, les risques et le plafond.

 


Laissez votre avis