Que faire pour être remboursé par mon assurance habitation en cas de cambriolage ?

En cas de cambriolage a votre domicile, il est important de conserver son sang-froid afin d’effectuer quelques démarches en vue du futur remboursement des objets disparus.

Tout d’abord, il convient de se rendre le plus rapidement possible à la gendarmerie ou au commissariat le plus proche afin d’enclencher la procédure.

Enregistrer un dépôt de plainte pour vol

La première démarche à accomplir est de porter plainte afin de compiler toutes les informations sur le cambriolage, l’effraction et les objets manquants. Le récépissé du dépôt de plainte attribué sera crucial pour la procédure auprès de votre assurance.

Déclarer le vol a votre assureur

Vous devez déclarer le vol à votre assureur dans un délai de deux jours ouvrés. Pour ce faire, il convient de lui adresser un courrier comportant votre numéro de contrat, la date et les circonstances du vol et la description des dégâts éventuellement commis par le ou les voleurs (vitre brisée, porte fracturée, etc).

Adresser à votre assureur une estimation de la valeur des biens volés

Cette estimation doit être adressée dans un délai prévu au contrat (généralement de quelques semaines). Il est important de réunir les documents pouvant justifier de la valeurs des objets volés (factures, photos..)

L’avis de l’expert

Afin de déterminer les circonstances du vol et de dresser une estimation du montant du préjudice, un expert mandaté par votre assureur se rendra à votre domicile. son verdict fixera l’indemnisation.

 

L’indemnisation de la personne cambriolée
Si l’assureur et l’assuré acceptent l’évaluation de l’expert, les indemnités sont versées à la personne cambriolée dans un délai d’un mois. L’assuré ne pourra pas être remboursé intégralement, car les contrats d’assurance prévoient souvent une franchise dont le montant doit être déduit des indemnités.


2 commentaires sur

  • Thierry Gouby Vues :

    Bonjour,

    L’ APSAD (l’Assemblée plénière des sociétés d’assurances dommages) a établi une convention entre la compagnie d’assurance du bailleur et celle du preneur (occupant lésé, locataire ou copropriétaire) pour savoir à qui revient la charge de l’indemnisation des frais de remise en état après un vol ou une tentative de vol (la porte palière pour votre cas).

    Appelée également « Convention Vol », cette directive stipule que pour les sinistres dont le montant n’excède pas 1.600 euros, c’est à l’assureur du preneur de prendre en charge les dommages. Si le preneur n’est pas couvert le vol, ou si les montants de réparation dépassent 1.600 euros, il faut déclarer le sinistre à l’assureur de l’immeuble en y joignant l’original du récépissé de dépôt de plainte.

  • PRADERE-NIQUET Vues :

    Est-il exact qu'n cas de cambriolage il existe une convention entre l'assureur du propriétaire et celle-de l'immeuble qui prend en charge les frais de changement de porte palière lorsque le montant dépasse 1500 euro?

Laissez votre avis