Comment être indemnisé par son assurance habitation en cas de tempête ?

La garantie tempête est une garantie des contrats multirisques habitation, ou contrats d'assurance habitation. Elle couvre et indemnise les biens de l'assuré contre les dommages liés aux tempêtes.

Comprise au sein des clauses classiques de contrats d’assurance habitation,  la garantie tempête protège et rembourse l’intégralité des biens de l’assuré en cas de dommages conséquents.

L’ensemble des risques liés à une tempête est intégralement couvert par l’assurance habitation. Généralement incluse, la garantie « tempête, grêle et neige », est aussi nommée TGN au sein d’un contrat d’assurance multirisques habitation. Elle prend en charge le plus souvent tout dommage survenu sur les biens mobiliers causés par des vents cycloniques.

Couverture

Les dommages sont pris en charge sous condition d’être directement causés par des vents forts et dans un délai de 48 heures (ou 72h selon les contrats) après l’intempérie.

La garantie tempête couvre les effets du vent (tempête,ouragan,cyclone), mais aussi les dégâts causés par de fortes pluies, neige ou grêle.

A noter que la liste qui suit est non exhaustive et peut être différente selon les assureurs. Il est donc important de bien se référer aux conditions générales du contrat d’assurance habitation.

Sont indemnisés:

– Les effets directs du vent : toitures endommagées par des chutes des arbres par exemple.
– L’humidité causée par la pluie et la grêle pénétrant dans l’habitation.
– Les frais d’hébergement si l’habitation devient inhabitable.
– Les frais de déblaiement.
– Les dommages électriques.
– Les honoraires d’experts afin d’évaluer les dégâts et estimer les remboursements.

Exceptions

– Les clôtures, les jardins, les arbres, les exploitations et autres plantations.
– Les vérandas.
– Les bâtiments et hangars de construction légère.
– La vulnérabilité et le manque d’entretien des biens mobiliers extérieurs.

Si un bâtiment n’est pas entièrement détruit, la garantie tempête n’indemnise pas :

– Les panneaux solaires et les vitres.
– Les volets et les stores.
– Les appentis ou abris de jardin.
– Les dégâts occasionnées par le débordements de sources d’eau.

Si les arbres entourant la propriété ont été déracinés ou brisés sans provoquer de dommages, le nettoyage est alors à la charge de l’assuré.

Cas particuliers

– Les inondations : elles sont généralement couvertes par la garantie « catastrophes naturelles » dans laquelle peut s’inscrire une tempête si elle a été définie tel quel par un arrêté préfectoral.
– Les dommages sur les véhicules : ils sont pris en charge par la garantie incendie ou dommages de l’assurance auto et exposent au paiement d’une franchise.
– Les dommages corporels : ils sont pris en charge pour les personnes bénéficiant d’une assurance individuelle accident ou d’une garantie des accidents de la vie.
– La chute d’arbres : le dégagement est pris en charge par l’assurance à condition que le propriétaire prouve le bon entretien des arbres.


Laissez votre avis