Assurance-vie : La gestion automatisée des contrats multisupports

Lorsque vous souscrivez un contrat d’assurance-vie multisupports, vous avez la possibilité d’opter pour la gestion automatisée. Cette gestion automatique consiste à transférer les fonds d’un support vers un autre, sur la base de plusieurs critères définis par l’assuré.

Fonctionnement

Suivant les compagnies d’assurances, il existe plusieurs options de gestion :

– La gestion dite à horizon

Elle permet de sécuriser progressivement un portefeuille en fonction d’un objectif précis : la retraite. Ainsi, au début du contrat, les sommes sont investies majoritairement en actions, puis à mesure que l’échéance approche, elles basculent sur des placement moins risqués qui sont garantis (fonds obligataires et monétaires).

– la sécurisation des plus-values ou écrêtage

Elle consiste à transférer des gains réalisés sur des fonds en unités de compte vers des fonds sécuritaires en euros dès lors qu’un certain seuil de plus-value a été franchi (5%, 10%, etc…). Les plus-values sont ainsi mises de côté et ne seront pas perdues en cas de baisse du marché.

– la dynamisation des plus-values

Cette option est l’inverse de la précédente. Les intérêts produits par le support en euro sont réinvestis sur des fonds dynamiques. L’objectif est de stimuler le rendement du contrat.

– le « stop loss »

Le but est de sortir d’un support en unités de compte dès lors que ce support dépasse un seuil de moins-value prédéfini à l’avance (5% ou 10 par exemple). Elle permet de limiter les pertes en cas de baisse des marchés.

– l’investissement « lissé »

Ce modèle consiste à passer progressivement d’un support sécuritaire en euros vers des fonds plus risqués. Selon le contrat, ce passage se fait chaque semaine, chaque mois ou chaque trimestre. Cela permet de rentrer progressivement sur les supports en action.

Bon à savoir 

Chacune de ces options présentent un intérêt. Mais ce type de gestion ne permet que peut de marge de manœuvre et peut se révéler contre-productif dans certains contextes de marché.

Si vous choisissez une gestion automatisée, surveillez l’option choisie et n’hésitez pas à l’adapter, la moduler voire la désactiver en cas de retournement brutal de la conjoncture.


Laissez votre avis