Assurance-vie : Le nombre de supports proposés

Lors de la souscription d’un contrat d’assurance-vie, plusieurs solutions existent afin de dynamiser son épargne. Toutefois, il est conseillé de ne pas en faire trop.

Les contrats multisupports permettent par exemple au souscripteur de diversifier son épargne au travers de plusieurs supports :

– SICAV ;
– Fonds communs de placements investis en actions ou en obligations ;
– Immobilier.

Sur un bon contrat, les possibilités offertes doivent cependant rester raisonnables :

– Au-delà d’une vingtaine, le nombre de supports paraît trop élevé car le choix devient vite impossible, sauf pour les particuliers rompus aux pratiques de la Bourse ;

– Inversement, les contrats qui ne proposent que deux ou trois supports d’investissement à côté du fonds en euros n’autorisent pas une véritable diversification de l’épargne.

Attention

Il est indispensable de prendre du recul sur les contrats qui annoncent des arguments trop alléchants :

– Un rendement minimal par exemple ;
– Ou encore une réduction des frais sur versement.

Dans la plupart des cas, ce rendement minimal n’est garanti que sur de courtes périodes (un an maximum) et seulement pour des sommes investies pendant une période déterminée.

De même, cette réduction de frais d’entrée n’est que ponctuelle :

– elle ne s’applique que pour le premier versement ;
– les autres primes restent soumises aux frais normalement prévus.


Laissez votre avis