Le contrat d’assurance-vie multisupport

Le contrat d’assurance-vie multisupport permet à son souscripteur d’allier le risque à la sécurité en choisissant, et scindant selon son désir, le placement de ses investissements.

Un contrat d’assurance-vie multisupport est un compte d’épargne. Il offre à son souscripteur plusieurs supports lui permettant d’investir selon son gré dans les marchés monétaires, des actions, des obligations, de l’immobilier papier ou sur le fonds en euros.

Ses investissements s’étendent du plus sécuritaire (fonds en euros) au plus risqué (unités de compte).

Supports proposés

Unités de compte

Les supports présentés dans la majorité des contrats assurance-vie sont des OPCVM (organismes de placement collectif en valeurs mobilières) qui se déclinent en deux catégories :

– les SICAV (sociétés d’investissement à capital variable)
– les FCP (fonds commun de placement)

Symbolisant une prise de risques, les unités de compte ne garantissent pas le capital de l’assuré. Ce qui signifie qu’il peut s’amoindrir. Néanmoins, un bon placement peut procurer de grandes marges.

Fonds en euros

Sécuritaire, l’épargne versée sur un fonds en euros est principalement investie dans des obligations d’État et de grandes entreprises. Étant perçues comme solides et peu enclines à faire faillite, l’investissement est protégé.

Il s’avère cependant moins efficace qu’un investissement en unités de compte, n’affichant seulement que 3% de rentabilité.

Les revenus versés chaque année au souscripteur sont définitivement acquis, la valeur de l’épargne ne peut donc jamais régresser. L’assureur a de plus obligation de rembourser au moins le montant des primes versées par l’assuré, nettes de frais. C’est pour cette raison que le fonds en euros est dit garanti

Intérêts pour l’assuré

Le contrat multisupport permet avant tout de se créer et faire fructifier un capital par le biais de versements :

– programmés
– réguliers
– ponctuels
– libres

L’objectif étant de conserver le placement quelques années pour compenser les frais d’entrée et aboutir à une fiscalité avantageuse.

A long terme, le contrat d’assurance-vie multisupport peut se révéler un moyen idéal pour compléter une retraite par répartition.

Garanties du contrat

Dans le cas où le souscripteur décéderait en arborant une valeur de contrat inférieure aux sommes versées, voici quelques garanties qui permettent de sécuriser le capital :

Garantie plancher

Le bénéficiaire récupère au minimum le montant net total des sommes versées par le souscripteur.

Garantie cliquet

Le bénéficiaire récupère la plus haute valeur atteinte par le contrat multisupport.

Garantie majorée

Le souscripteur choisit au préalable le montant qui sera versé au bénéficiaire, quel que soit l’état du capital au moment du décès.


Laissez votre avis