Que faire pour diminuer mes impôts avec un contrat assurance-vie

L’assurance-vie, par sa fiscalité privilégiée, peut vous permettre de diminuer vos impôts.

Exonération et réduction d’impôt

Exonérations sur les plus-values
Attendre 8 ans après la souscription de son contrat permet que les revenus suite à un rachat total ou partiel soient exonérés d’impôts sur les plus-values jusqu’à un plafond de :
– 4.600 euros pour les célibataires ;
– 9.200 pour les personnes mariées ou pacsées.
Les contrats dits « NSK » sont totalement exonérés d’impôts si l’on exclus les 11% des prélèvements sociaux.

Réduction d’impôts
Sur certains contrats, le versement de primes donne droit une réduction d’impôt de 25% sur le revenu, plafonnée à 1.525€. Sont concernés :
– les rentes viagères destinées à un bénéficiaire atteint d’une infirmité ou d’un mineur;
– les rentes viagères souscrites par un assuré atteint d’une infirmité.

Exonération des droits de succession
Utiliser un contrat d’assurance-vie pour sa succession donne accès à des exonérations pour les bénéficiaires.

Le bénéficiaire est marié ou pacsé au souscripteur
– Les primes versées sont totalement exonérés de droits de succession ;

Autre bénéficiaire
Pour tout capital investi avant 70 ans
– Les primes versées sont exonérées de droits de succession jusqu’à 152.500€ par bénéficiaire, quel que soit son lien de parenté ;
– au-delà de 152.500€, les sommes versées sont taxées à 20% ;
– au-delà de 902.838 €, les sommes versées sont taxées à 25%.

Capital versé après 70 ans
– Exonération porte sur 30.500 euros de prime versée et sur les intérêts accumulés ;

Dans le cadre de l’ISF
– Seule l’épargne déclarée au 1er janvier de l’année d’imposition entre dans l’assiette des biens à déclarer ;


Laissez votre avis