Quels sont les différents versements des cotisations dans un contrat d’assurance-vie ?

Un contrat d'assurance-vie permet à son souscripteur de se créer un capital ou de le faire fructifier. Ce contrat, signé entre l'assureur, le souscripteur et le bénéficiaire est accessible à tous quelque soit la capacité de votre épargne.

Un contrat d’assurance-vie permet à son souscripteur de se créer un capital ou de le faire fructifier. Ce contrat, signé entre l’assureur, le souscripteur et le bénéficiaire est accessible à tous quel que soit la capacité de votre épargne.

Principe
Le principe du contrat d’assurance-vie est que le souscripteur verse des cotisations lui permettant de constituer son capital. Au terme du contrat :
– en cas de vie, vous toucherez le capital épargné ;
en cas de décès, ce sont les bénéficiaires du contrat qui le toucheront.

Différents versements
Il existe différentes manières d’effectuer ces versements.
– Les versements périodiques
Ils peuvent être annuels, semestriels, trimestriels, mensuels …, le souscripteur s’engage à verser une somme fixée à une date précise et ce, durant toute la durée du contrat. Il pourra également, s’il le souhaite effectuer des versements complémentaires.

– Les versements libres
Ce mode de versement, permet le libre choix au souscripteur du montant ainsi que de la date des versements qu’il souhaite effectuer. Dans certains cas, un montant minimum est néanmoins fixé.

– Le versement unique
Lors de la souscription du contrat, le souscripteur verse une seule et unique cotisation. Il sera ensuite impossible pour lui d’effectuer d’autres versements sur ce contrat.

Exclusion
Le contrat peut être annulé si le souscripteur ne respecte pas les échéances de son contrat ou s’il ne paie pas sa cotisation.

 

Lire aussi : Qui sont les acteurs du contrats d’assurance-vie ?


Laissez votre avis