Avez-vous bien assuré votre habitation ou votre voiture contre la grêle ?

En cas de dommages consécutifs à la grêle sur son habitation ou son automobile, il est préférable d’être correctement assuré pour être indemnisé. Selon les cas, la tâche est parfois compliquée.

Accompagnant généralement les phénomènes d’orage, la grêle peut causer de gros dégâts sur les toitures des habitations ou sur les carrosseries des véhicules. Afin d’être indemnisé du préjudice causé par ces morceaux de glace, mieux vaut avoir souscrit la bonne assurance :

Habitation

Les dégâts causés par la grêle sont couverts dans la majorité des contrats d’assurance multirisques habitation (MRH) au titre de la garantie TGN « tempête / grêle / neige » qui est :

– Souvent incluse d’office dans les contrats ;
– automatique en cas de souscription d’une garantie protégeant les biens contre l’incendie par exemple.

Attention, certains assureurs peuvent :

– limiter l’indemnisation des biens (immobiliers et mobiliers) protégés par cette garantie .
– ou imposer des franchises.

Il est donc important de reprendre minutieusement les conditions générales de votre contrat pour savoir à quel hauteur vous êtres couvert.

Automobile

Pour l’assurance automobile (et/ou moto dans de très nombreux cas), la couverture des risques liés à la grêle peut être comprise dans la « garantie tous risques » ou la « garantie dommages tous accidents ».

La garantie bris de glace peut elle aussi jouer pour les vitres cassées.

Attention :

– dans d’autres cas, il faut parfois payer une franchise ;
– les véhicules assurés en responsabilité civile (au tiers) ne sont pas assurés pour les dégâts causés par la grêle.

Le cas des catastrophes naturelles

Déjà pris en charge par les contrats d’assurance énumérés précédemment, les dommages liés à la grêle ne rentrent pas dans le champ d’application de la garantie catastrophe naturelle.


Laissez votre avis