Dévaluations et séisme de L’Aquila font chuter le bénéfice de Generali au 1er semestre

Le bénéfice net de l’assureur italien Generali a été divisé par près de trois au premier semestre, sous l’effet d’une nouvelle dépréciation de la valeur de son portefeuille de titres et du séisme meurtrier qui a touché la ville de L’Aquila en Italie, a-t-il annoncé vendredi.

Le bénéfice net du groupe s’est élevé à 504 millions d’euros sur les six premiers mois de l’année contre 1,459 milliard un an plus tôt, soit une baisse de 65,5%.

Ce bénéfice est en ligne avec les attentes des analystes, selon le consensus établi par Dow Jones Newswires.
Le résultat d’exploitation du groupe a reculé de son côté de 22,5% à 1,933 milliard d’euros.

Cette baisse des profits est due notamment à “environ un milliard d’euros de dévaluations liées à l’évolution des marchés financiers” et au tremblement de terre meurtrier qui a détruit la ville de L’Aquila (centre de l’Italie) et fait 299 morts le 6 avril dernier. Ce séisme et les tempêtes qui ont touché l’Italie, l’Espagne et la France en début d’année ont eu un impact négatif de 200 millions d’euros sur le résultat opérationnel, une somme qui représente “environ deux tiers de la hausse globale du coût des sinistres” sur la période.

La situation s’est améliorée pour le groupe au deuxième trimestre, période au cours de laquelle il a engrangé un bénéfice net de 400,2 millions d’euros contre 103,8 millions au premier trimestre, “le meilleur résultat depuis le début de la crise”, selon son président Antoine Bernheim.

Les primes ont baissé globalement de 1,5% à 34,7 milliards d’euros sur le semestre. Dans le détail, elles ont reculé de 1,9% dans l’assurance vie et de 0,9% dans l’assurance dommages. “Nous regardons avec confiance la fin de l’exercice (…) Six mois encore difficiles nous attendent mais je pense que le groupe a déjà démontré sa solidité et sa flexibilité lui permettant d’atteindre ses objectifs même dans des contextes difficiles”, a déclaré M. Bernheim.

Generali ne donne pas d’objectif chiffré mais indique qu’il vise une amélioration de la rentabilité dans le secteur de l’assurance vie et le maintien de “marges techniques positives” dans le secteur des dommages.
En terme de niveaux de solvabilité, Generali indique que son indice Solvabilité I est ressorti à 125%.

A la Bourse de Milan, le titre Generali cédait 0,68% à 16,15 euros, dans un marché en baisse de 0,50% vers 12H30 GMT.

AFP


Laissez votre avis