Incendies Corse : une des plus belles forêts de Corse, au nord-est de Sartène, est toujours ravagée

incendie-corse-sarteneUn incendie qui a déjà ravagé 3.500 hectares, faisait toujours rage samedi dans l’une des plus belles forêts de Corse, au nord-est de Sartène, où les flammes attisées par un vent d’ouest ont menacé plusieurs villages, atteignant même celui d’Aullène, sans faire de victime.

Au total, entre 5.500 et 6.000 hectares de végétation ont été détruits dans les trois grands incendies qui ont débuté jeudi en Corse-du-Sud, selon un nouveau bilan dressé par les pompiers. Aucune victime n’est à déplorer jusqu’ici.

Quinze maisons ont été la proie des flammes dont celle d’un pompier à Peri, près d’Ajaccio, selon le commandant Bruno Maestracci, directeur adjoint du service départemental d?incendie et de secours (SDIS).

Le feu de la plaine de Peri, près d’Ajaccio, et celui de l?Ortolo, entre Sartène et Bonifacio, ont été fixés samedi. Dans la plaine de Peri, le feu a détruit de 900 à 1.000 hectares, dans la vallée de l’Ortolo, 1.200 hectares ont brûlé. Ces deux fronts restaient sous surveillance.

A la faveur d’un vent d’ouest faiblissant, les moyens aériens sont désormais concentrés sur la région d?Aullène et le seront dimanche et lundi, a indiqué le secrétaire général de la préfecture de Corse-du-Sud Thierry Rogelet.

Dans cette région très escarpée, 700 hommes venus de Corse avec des renforts de l’Hérault, des Alpes-maritimes et du Var, ainsi que cinq Canadair, deux hélicoptères et deux Tracker ont combattu les flammes depuis le début de la matinée.

En milieu d’après-midi, elles ont atteint le village d’Aullène très fréquenté en été par les touristes.

“Le feu est par endroit à 10 mètres des maisons”, a témoigné une habitante d’Aullène, Lucienne Gaspari, qui arrosait sa maison depuis le matin, à l’instar des autres villageois.

“Le feu s’éteint après le passage des Canadair et reprend avec le vent qui tourbillonne. Après deux jours, ça devient difficile. Les pompiers sont sur tous les fronts et la population reste calme. Mais le feu est partout, partout…”, a-t-elle ajouté.

“Le feu vient de traverser le village d’Aullène sans faire de dégâts, a priori”, a ensuite dit à l’AFP M. Rogelet.

Un vent d’ouest soufflant à 80-90 km/h et le relief montagneux de la région ont compliqué la tâche des soldats du feu. Les rotations des avions bombardiers d?eau ont été ralenties en raison des écopages rendus difficiles par des vagues importantes dans le golfe de Propriano, selon les pompiers.

Cette région du Valle Mala abrite une forêt de chênes et de résineux parfois multicentenaires.

L’incendie d’Aullène pourrait être lié à un problème survenu sur une ligne électrique. Interrogé par l’AFP, EDF a déclaré qu'”une enquête (était) en cours”. “EDF se tient à la disposition des gendarmes dans le cadre de cette enquête qui vise à déterminer l’orgine du départ de feu”, a dit une porte-parole.

Selon celle-ci, l’ensemble des 3.500 clients privés jeudi d’électricité dans les communes de la vallée de la Gavrone et à Propriano, à la suite des incendies, étaient samedi soir à nouveau alimentés en électricité.

Selon les gendarmes, deux des trois feux de jeudi étaient apparemment accidentels et l’autre, celui de Peri, “criminel”.

En Haute-Corse, deux incendiaires présumés ont été interpellés à leurs domiciles vendredi et samedi à Bastia, selon la gendarmerie. Un troisième a été arrêté en Corse-du-Sud, selon le ministère de l’Intérieur.

Le président de l’Office de l’environnement de la Corse a indiqué qu’il portait plainte contre X et demandait la condamnation des auteurs intentionnels ou accidentels des incendies.

(Avec AFP)


Laissez votre avis