L’Angleterre face aux inondations du “millénaire”

Des centaines d’habitations ont été inondées après des pluies torrentielles qui se sont abattues sur plusieurs régions du nord de l’Angleterre, du nord-ouest du Pays de Galles et de l’ouest de l’Ecosse toute la journée de jeudi, ont indiqué la police et les secours vendredi.

Un policier britannique a trouvé la mort vendredi lors d’importantes inondations dans la région des Lacs (nord-ouest de l’Angleterre), a annoncé la police alors que plus de 200 habitants ont dû être évacués par hélicoptère. Le corps a été retrouvé près de Workington, dans le comté très touché de Cumbria (nord-ouest de l’Angleterre). Le policier avait disparu jeudi lors de l’effondrement d’un pont emporté par les flots tumultueux de la rivière Derwent, gonflée par les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la région ces derniers jours. Quatre ponts de la région se sont effondrés. “C’est avec tristesse que je dois annoncer que nous avons retrouvé un corps sur la plage”, a annoncé l’inspecteur de la police du Cumbria Jerry Graham. La victime est un policier de 45 ans, Bill Barker, a-t-il précisé.

L’armée a été appelée en renfort dans la région très touristique du “Lake District”, où plusieurs dizaines de personnes ont fui leur domicile vers des abris d’urgence. Les principales routes y ont été coupées et 21 écoles fermées, selon des responsables des secours. Dans ce comté, les pompiers et l’armée de l’air britannique (RAF) ont procédé vendredi matin à l’évacuation par hélicoptère d’environ 200 habitants de Cockermouth, a indiqué un porte-parole de la police de Cumbria.

Environ 1.200 logements de la ville ont été privés d’électricité pendant la nuit, mais en fin de matinée le courant était revenu dans un peu plus de la moitié de ces habitations. La montée des eaux a dépassé les 2,5 m à Cockermouth.

Le ministre de l’Environnement Hilary Benn, qui s’est rendu à Cockermouth, a qualifié la situation de “très grave”.

Le député de Workington, Tony Cunningham, a pour sa part estimé que les inondations avaient pris des “proportions bibliques”, telles qu’on n’en voit que “tous les 1.000 ans”. “La force de la rivière était absolument incroyable, c’est un pont en pierre, c’est incroyable qu’un pont de cette taille puisse être emporté”, a-t-il commenté sur la chaîne Sky News.

John Carlin, propriétaire d’un hôtel dans le centre-ville de Cockermouth, a indiqué que la quantité d’eau qui s’était abattue sur la ville était “ahurissante”. “Je vis ici depuis 15 ans et je n’ai jamais vu quoi que ce soit de semblable”, a-t-il déclaré. “A 14H00 (jeudi, même heure GMT), il pleuvait fort mais il n’y avait rien; maintenant il y a 1,20 m d’eau devant ma porte d’entrée”, a-t-il raconté.

“Le centre-ville est totalement inondé, les seules personnes qui s’y trouvent en ce moment sont les services de secours. Les pompiers ont de l’eau au-dessus de la taille”, a-t-il ajouté.

Des inondations ont aussi été constatées dans l’ouest de l’Ecosse et le nord-ouest du Pays de Galles, où de nombreuses routes ont dû être fermées et où le transport ferroviaire était perturbé.

En Irlande, l’armée a également dû être appelée pour aider à évacuer des personnes bloquées par les inondations, en particulier dans les comtés de Cork Clare, Tipperary et Galway (sud-ouest).

Ockermouth (Royaume-Uni), 21 nov 2009 (AFP)


Laissez votre avis