Largement bénéficiaire au 2ème trimestre, Hannover Re prévoit de nouvelles acquisitions

Le réassureur allemand Hannover Re ambitionne d’acquérir de nouveaux portefeuilles d’actifs d’ici à la fin 2009, après la publication jeudi d’un deuxième trimestre positif, gonflé par un effet exceptionnel.

“Nous sommes en discussion avec plusieurs parties et des contrats conséquents vont sûrement aboutir vers la fin de l’année”, a déclaré le directeur financier d’Hannover Re Roland Vogel, à l’agence Dow Jones Newswires. Au deuxième trimestre, les entrées de primes brutes de Hannover Re ont grimpé de 38,5% à 2,6 milliards d’euros et le bénéfice net du groupe a doublé (+101,3%) sur un an, à 202,9 millions d’euros.

Ces chiffres, largement supérieurs aux prévisions des analystes, sont notamment à mettre sur le compte de l’acquisition d’un portefeuille de réassurance vie d’ING racheté en février. Il avait déjà permis à Hannover Re de doper ses chiffres au premier trimestre.

L’acquisition de ce portefeuille aux Etats-Unis est “aussi un facteur” de l’augmentation “significative” des résultats annoncés, a reconnu le patron de Hannover Re Ulrich Wallin, cité dans un communiqué. Mais le bond des résultats provient aussi “dans une large mesure de la croissance organique” selon lui, la crise ayant considérablement accru la demande mondiale de réassurance.

Pour la même raison, les activités de réassurance non vie de Hannover Re ont également connu un développement “très satisfaisant”: “les conséquences de la crise financière ont produit une dynamique de croissance supérieure aux attentes” et les perspectives mondiales sont “très prometteuses” selon le communiqué.

Le ratio combiné du groupe, un indicateur clé de la rentabilité dans la réassurance qui mesure le rapport entre les coûts et les primes encaissées, est ressorti à 97,1% contre 98,4% au deuxième trimestre 2008. Plus ce ratio est bas, plus le réassureur est rentable. Car le groupe a fait état d’un nombre “modeste” de coûts majeurs sur la
période, à l’exception du crash du vol Rio-Paris d’Air France le 1er juin, qui lui a coûté 30 millions d’euros.

Hannover Re s’attend à un “bon résultat” pour l’ensemble de l’année et table sur une rentabilité des capitaux propres de 18% minimum et un bénéfice par action d’au moins 5 euros. “L’objectif du groupe reste de payer un dividende dans une fourchette de 35 à 40%”, précise le communiqué.

A la Bourse de Francfort, vers 08H17 GMT, Hannover Re gagnait 3,75% à 29,03 euros sur l’indice Dax (+0,93%).

News-assurances avec l’AFP


Laissez votre avis