Le titre Swiss Re en hausse malgré l’annonce d’une perte au 2ème trimestre

Le réassureur helvétique Swiss Re a replongé dans le rouge, en publiant mardi une perte nette de 381 millions de francs suisses au deuxième trimestre (259,6 millions euros), en raison de nouvelles dépréciations d’actifs.

Il y a un an, le numéro deux mondial du secteur avait réalisé un bénéfice net de 564 millions de francs suisses. Pour le deuxième trimestre de cette année, les analystes interrogés par l’agence AWP tablaient sur un profit net de 215 millions.

Le groupe zurichois explique cette perte par des dépréciations d’actifs et des charges de plus de 2 milliards de francs suisses sur la période. Le réassureur a notamment subi une charge d’environ 100 millions, consécutive à l’accident de l’Airbus A330 d’Air France disparu entre Rio de Janeiro et Paris, a précisé le directeur financier George Quinn lors d’une conférence de presse téléphonique.

“Malgré la perte enregistrée, nous avons réalisé de solides résultats dans les souscriptions (et) plus important encore, les mesures que nous avons entreprises pour renforcer notre capital se sont révélées efficaces”, a estimé le nouveau directeur général Stefan Lippe, cité dans un communiqué. Mais, prévient le groupe, “l’environnement économique demeure incertain et le portefeuille d’investissement et +Legacy+ (qui regroupe les actifs toxiques) demeure exposé à la volatilité des marchés”.

Dans l’assurance dommage, les primes ont progressé de 3% à 3,5 milliards sur la période, alors que le ratio combiné (rapport des frais de gestion et du coût des sinistres sur le total des primes encaissées) s’est amélioré (BIEN: amélioré) de 1,6 point à 89,4%. Pour l’ensemble de l’année, Swiss Re table sur un ratio de 95%.

Les primes dans l’assurance vie ont stagné à 2,7 milliards, tandis que la gestion d’actifs a vu son bénéfice d’exploitation reculer de 54% à 525 millions.

La division Legacy a en revanche enregistré un bénéfice d’exploitation de 71 millions de francs suisses, après une perte de 368 millions il y a un an.

Swiss Re, qui a subi une perte de 864 millions en 2008, avait annoncé début avril la suppression d’environ 1.200 emplois sur les douze prochains mois et un programme de réduction de coûts de 400 millions d’ici à 2010. Au deuxième trimestre, le groupe a débuté ce programme de réduction de coûts par la fermeture de 14 de ses 73 bureaux dans le monde, occasionnant des économies de 300 millions de francs entre janvier et juin.

Pour l’ensemble de l’année, Swiss Re s’attend à économiser 150 millions, au lieu des 100 millions initialement prévus. “La solide activité dans l’assurance dommage est positive, tout comme les progrès dans la diminution des positions à risques et la hausse du capital excédentaire de 1,8 milliard à 4,5 milliards”, a estimé Stefan Schürmann, analyste à la banque Vontobel.

La faible rentabilité des l’assurance vie et le peu de visibilité constituent cependant des facteurs négatifs, a-t-il ajouté.

A la Bourse suisse, l’action Swiss Re cédait 4,79% à 41,34 francs suisses, dans un marché en retrait de 0,32% à 7H58 GMT.

AFP


Laissez votre avis