ZFS voit son bénéfice net plonger au 1er semestre, mais le groupe confirme ses objectifs

L’assureur suisse Zurich Financial Services (ZFS) a vu son bénéfice net plonger de 53% au premier semestre, un résultat malgré tout supérieur aux attentes des analystes qui ont positivement accueilli jeudi les performances du groupe.

Le bénéfice net est ressorti à 1,3 milliard de dollars (902,5 millions d’euros), soit légèrement au dessus des prévisions de l’agence AWP qui tablait sur un résultat de 1,17 milliard.

Le résultat opérationnel a reculé de 28% à 2,6 milliards de dollars sur la période, a précisé le groupe dans un communiqué.

Dans l’assurance dommage, les primes brutes ont reculé de 2% en monnaies locales et de 11% en dollars à 18,2 milliards de dollars, tandis que le ratio combiné (rapport des frais de gestion et du coût des sinistres sur le total des primes encaissées) s’est maintenu à 96,2%.

La division assurance vie a vu ses primes brutes baisser de 30% à 11,6 milliards et de 4% à 1,2 milliard pour la branche américaine Farmers.

Estimant ces résultats honorables dans un contexte de crise économique, ZFS a confirmé ses objectifs de réduction des coûts. “Ces résultats montrent notre capacité à réaliser en permanence de bons résultats et nous donnent confiance que nous serons capables de nous trouver dans une position de force lors de la reprise”, a estimé le directeur général James Schiro cité dans le communiqué.

Ainsi, dans le cadre de son programme “The Zurich Way”, ZFS entend toujours réaliser 900 millions d’économies par an entre 2009 et 2011, soit un total de 2,7 milliards sur trois ans. “Ces résultats illustrent la position solide et durable de ZFS dans un marché difficile”, ont indiqué les analystes de la banque Votonbel dans une note, soulignant particulièrement les bonnes performances de la division assurance vie en dépit de la crise.

Les experts de Votonbel insistent par ailleurs sur l’importance désormais de trouver un remplaçant à l’actuel directeur général dont le départ est prévu pour la fin de l’année.

Le nom du nouveau responsable est attendu par les investisseurs, expliquent-ils, alors que le géant suisse a semble-t-il des difficultés à trouver un candidat.

En attendant, les marchés ont réagi positivement à l’annonce de ces résultats. A 08H20 GMT, le titre prenait 2,27% à 220,80 francs suisses dans un marché en hausse de 1,18% à 5.980,28 points.

AFP


Laissez votre avis