Assurance Collaborative : InsPeer s’attaque à la franchise d’assurance


L’assurance collaborative est encore balbutiante, mais elle attaque fort sur le secteur français en s’en prenant aux franchises d’assurance. 

InsPeer est la troisième plateforme a instaurer un produit d’assurance collaborative au monde, la première en France. Ce secteur novateur et innovant compte bien bousculer le secteur de l’assurance qui n’a pas vu d’innovations réelles depuis plusieurs années.

Au moment d’un sinistre, on pense souvent à tout sauf à la franchise d’assurance, ce reste à charge qui n’est pas sans conséquence sur le budget d’un ménage. InsPeer propose une solution via la mutualisation du risque et même une alternative pour payer moins cher tout en étant mieux couvert.

Nous avons souhaité remettre la mutualisation au coeur de notre dispositif, c’est une sorte de retour aux sources de l’assurance“, explique Louis de Broglie, cofondateur d’InsPeer.

Comment ça marche ?

Sur le site je crée ou adhère à une communauté, ainsi je m’engage auprès des membres de ma communauté à leur verser une somme en cas de sinistre et ils reverseront la même somme si moi même je suis victime d’un sinistre. Je ne paie rien tant qu’il n’y a pas eu de sinistre au sein de ma communauté de “partenaires”. Par ailleurs un indice de risque et un indice de confiance m’informe du profil de la personne que je souhaite intégrer à ma communauté.

En cas de sinistre l’assureur envoie un document indiquant la franchise à la charge de l’assuré. Ce document est remis à InsPeer qui déclenche la collecte des fonds après des “partenaires”. “La collecte se fait au prorata“, indique Emmanuelle Mury, cofondatrice de la plateforme, “c’est-à-dire que seul le montant nécessaire est collecté auprès des “partenaires””. C’est à ce moment-là que le site se rémunère en prenant une marge de 10 % sur les fonds collectés.

Pourquoi cela bouscule-t-il le secteur ?

InsPeer vient bousculer le secteur de l’assurance parce qu’il introduit l’assurance collaborative en France dans un premier temps. Mais surtout parce qu’il permet aux ménages de payer moins cher tout en étant mieux couverts. Comment est-ce possible ? C’est ce que l’on appelle l’effet de levier.

Plus ma franchise est basse et plus mes cotisations sont élevées puisque l’assureur prend tout en charge à 100% ainsi si je souhaite être couvert au maximum avec 0 euro de franchise, mes cotisations annuelles seront très élevées. En revanche avec InsPeer, et grâce à la mutualisation la franchise que je dois payer est vue à la baisse, voire égale à zéro. Ainsi je peux me permettre d’améliorer ma couverture en ajoutant des garanties tout en augmentant ma franchise et ainsi voir ma cotisation annuelle vue à la baisse.

Par ailleurs Louis de Broglies indique clairement, “nous ne sommes pas une concurrence pour les assureurs traditionnels. Nous leur sommes plutôt complémentaires“. Comme quoi, c’est un retour vers les valeurs originelles et fondamentales de l’assurance qui sont à l’origine même de l’innovation du secteur.  Alors que l’assurance s’écarte de plus en plus de la mutualisation, c’est la mutualisation elle-même qui vient la bousculer pour continuer à la faire évoluer.


Laissez votre avis