En cas de vol de mon véhicule, que dois-je faire ?


Effectivement, pas moins de 150 000 véhicules sont volés chaque année en France et la tendance est plutôt à la hausse.

Alors que faire pour échapper à la convoitise des voleurs ?

Tout d’abord, fermez systématiquement la voiture, retirez la clé de contact, même pour un arrêt de 2 minutes et ne laissez aucun objet tentant à l’intérieur ; pensez aussi à bloquer le volant. La nuit, laissez si possible votre véhicule dans un garage fermé. A défaut, préférez un stationnement dans une rue bien éclairée, sur un axe fréquenté.

Pour autant, les techniques de vol s’avèrent de plus en plus professionnelles. Vous avez subi un vol avec menace ? Votre voiture s’est tout simplement volatilisée ? Quel que soit le mode opératoire, réagissez aussitôt !

Commencez par porter plainte auprès du commissariat ou de la gendarmerie la plus proche. Cette démarche permet de déclencher les recherches mais également de dégager votre responsabilité si le voleur provoque un accident. De plus, n’oubliez pas de déclarer dans les 24 h le vol à la préfecture (celle du lieu d’immatriculation de votre véhicule) et de faire opposition au service des cartes grises.

Vous devez dans le même temps prévenir votre assureur et lui remettre le certificat de dépôt de plainte dans les deux jours ; faute de quoi, il peut refuser d’indemniser le vol.

Une fois sur deux en moyenne, le véhicule n’est pas retrouvé. Si votre assurance inclut une garantie vol, vous serez indemnisé selon les délais et les conditions du contrat ; il en va de même pour le contenu de la voiture. En cas de vol, certains contrats, dès l’assurance au tiers, proposent la mise à disposition temporaire d’un véhicule de remplacement. Une option intéressante si la voiture vous est indispensable au quotidien.

Autre possibilité, votre voiture est retrouvée. Si vous avez déjà reçu l’indemnité, vous devez la restituer et reprendre votre véhicule. En cas de dommages, les frais de réparation seront pris en charge par l’assureur, à hauteur de la valeur définie dans le contrat et après déduction d’une éventuelle franchise. Mais passé un certain délai, vous conservez l’indemnité et cédez en échange le véhicule à la compagnie d’assurance.


Laissez votre avis