Vidéo : Comment suis-je remboursé pour la médecine douce ?


En plus de la médecine traditionnelle, de plus en plus de français s’orientent vers ce que l’on appelle la médecine douce.

La médecine douce est également appelée médecine alternative, médecine parallèle ou encore médecine non traditionnelle. Parmi les plus répandues, on trouve l’ostéopathie, la chiropractie, l’acupuncture, l’étiopathie ou encore l’homéopathie.

Toutefois, l’Assurance Maladie ne rembourse pas les médecines douces. Votre complémentaire santé peut éventuellement prendre en charge les frais liés à ces consultations, en partie ou totalement.

Que rembourse l’Assurance Maladie ?

La médecine douce n’est pas prise en charge par l’Assurance Maladie sauf lorsqu’elle est pratiquée par un médecin généraliste. Dans ce cas, elle est remboursée comme une consultation classique.
Quant à l’homéopathie, elle est remboursée en tant que vignette bleue, c’est-à-dire à hauteur de 30 % sur la base de remboursement de la Sécurité sociale.

Que rembourse votre complémentaire santé ?

En France, toutes les complémentaires santé ne prennent pas en charge la médecine douce. Selon les contrats, les consultations de médecine douce peuvent être remboursées partiellement sur la base d’un forfait de quelques visites par an ou intégralement.

Si vous êtes adepte de la médecine douce, veillez à bien étudier la liste des spécialités prises en charge, car elle n’est pas la même selon les complémentaires santé.


Laissez votre avis