Vidéo : Que faire pour s’assurer contre les maladies professionnelles ?


Vous pouvez être victime d’une affection liée directement à votre travail, telle qu’une exposition à des produits chimiques par exemple. C’est ce qu’on appelle une maladie professionnelle.
Afin d’être reconnue comme telle, cette maladie doit figurer dans un tableau spécifique édité par l’Institut National de Recherche et de Sécurité.

Par ailleurs, si un accident survient du fait ou sur le lieu de votre activité professionnelle mais également sur le trajet domicile-travail, celui-ci sera alors considéré comme un accident du travail.

Dans ces cas, la Caisse d’assurance maladie prend en charge vos frais médicaux plus largement que pour les maladies ou accidents de la vie privée. Ces prises en charges plus larges concernent notamment :
– les soins de villes (couverts à 100 %)
– les frais d’hospitalisation (vous ne paierez pas le forfait journalier)
– les transports sanitaires, (s’ils sont médicalement justifiés, ils sont couverts à 100 %).
– et enfin, les prothèses dentaires et certains produits d’appareillage (ils sont couverts à 150 %).

Cette couverture appelée « Accidents du travail – Maladies professionnelles » est prévue par le code de la Sécurité sociale dans un grand nombre de cas notamment pour les salariés et les stagiaires, mais elle ne concerne pas les travailleurs indépendants.

Les caisses d’assurance maladie de ces derniers prennent en charge les frais médicaux liés à un accident du travail ou à une maladie professionnelle dans les mêmes conditions que pour les maladies et accidents de la vie privée.

Les travailleurs indépendants peuvent souscrire une assurance volontaire individuelle qui donne droit à un complément de remboursement des frais de soins.

Comment souscrire une assurance volontaire individuelle ?

Pour bénéficier de cette assurance, il suffit de remplir une demande et de la transmettre à votre caisse d’Assurance maladie en indiquant vos revenus annuels puisqu’ils serviront de base pour déterminer vos cotisations et prestations.

Le formulaire de demande d’admission à l’assurance volontaire individuelle “accidents du travail et maladies professionnelles” est disponible sur le site ameli.fr.

Mais avant de faire cette démarche regardez d’abord comment vous rembourse votre complémentaire santé.
Et si vous travaillez comme bénévole, sachez que les organismes d’intérêt général ou les associations peuvent souscrire une assurance qui couvre vos risques professionnels.


Laissez votre avis