Ces assurances qui “chouchoutent” les femmes


De plus en plus considérées par les assureurs, les femmes constituent aujourd’hui une cible marketing indéniable et prometteuse. Qu’en est-il des différentes offres de contrats d’assurance qui leur sont destinées.

Depuis quelques années, les femmes ont la côte auprès des assureurs. De plus en plus de produits spécialement conçus pour elles voient le jour, généralement proposés par des courtiers.

Des offres estampillées “100% femmes”

“Nous sommes plutôt sur des assurances auto, habitation et santé. Mais notre cheval de bataille reste surtout la santé, où l’on se différencie avec des offres vraiment adaptées, telles que remboursement intégral de la pilule, des packs médecine douce, des forfaits cure thermale, une prime naissance qui va jusqu’à 1.000 euros, des remboursements d’actes de prévoyance comme mammographies, ostéodensitométrie…” explique Agathe Chergui, présidente de la société de courtage La Compagnie des Femmes.

Si ce courtier a préféré miser sur des protections passe-partout, ce n’est pas le cas d’autres acteurs qui se sont davantage orientés vers des produits de niche. Soa, l’assurance des cancers féminins, commercialisée par AIG, propose aux femmes de faire face aux coûts cachés en cas d’affection longue durée (ALD). En dépit du fait que le traitement du cancer soit, en France, pris en charge à 100% par la Sécurité sociale, des frais annexes subsistent. “Au delà des soins médicaux, le cancer entraîne aussi de nouveaux besoins qui ne sont pas remboursés : soins de bien-être (sophrologie, massage, soins esthétiques, certaines prothèses et perruques, activité physique et sportive…), nouvelle organisation de la vie quotidienne (garde des enfants, aide ménagère, ….)” écrit AIG, sur le site dédié à Soa.

Enfin, parmi les derniers produits sortis, le courtier Nousassurons.com a lancé une assurance “nouveau départ”, une protection à destination des femmes divorcées. L’offre se décline comme un package dans lequel la femme intéressée peut piocher la ou les couvertures qui lui conviennent, ou peut souscrire l’intégral. Sont proposés une assurance habitation, une assurance santé, mais également, plus originale, une protection juridique, une assurance calcul des points de retraite, une assurance prestation compensatoire et une assurance pension alimentaire impayée. “Pour moi il ne s’agit pas de marketing mais de vécu. Je suis divorcée et je suis partie avec rien, même pas une serviette de toilette. Il a fallu que je me débrouille. Quand j’ai créé mon cabinet, je me suis dit qu’il fallait absolument aider ses femmes qui partent sans rien, et qui même parfois, n’ont pas les moyens de partir” explique Corinne Harriri, courtier en assurances qui a rejoint le réseau Nousassurons.com.

Les femmes, réceptives aux produits qui leur sont destinés ?

Les femmes se révèlent particulièrement friandes des solutions d’assurance qui les ciblent, notamment car les offres sont directement issues de besoins qu’elles ne partagent pas avec les hommes. Elles affectionnent, par exemple, les prestations annexes qui viennent compléter une protection. Au delà du volet ‘indemnisation financière’ en cas de sinistre, elles apprécient savoir qu’elles peuvent compter sur leur assureur en terme de soutien et d’accompagnement. “Nos clientes se sentent reconnues dans nos produits. Nos offres sont adaptées, du coup elles vont préférer venir chez nous plutôt qu’ailleurs, parce ce que nous leur proposons répond à leurs attentes. C’est très flatteur et motivant” se félicite Agathe Chergui.

Aujourd’hui, en dépit d’une conjoncture économique ralentie, les acteurs qui se sont spécialisés sur les produits d’assurance féminins ont le vent en poupe, affichant des croissances à deux chiffres année après année. Preuve que les femmes sont belles et bien au rendez-vous.


un commentaire sur “Ces assurances qui “chouchoutent” les femmes”

  • […] De plus en plus considérées par les assureurs, les femmes constituent aujourd'hui une cible marketing indéniable et prometteuse. Qu'en est-il des différent. Conseils vidéos de News Assurances.  […]

Laissez votre avis