Réforme des retraites : Quels seront les grands changements ?


La future réforme du système de retraites, dévoilée par le gouvernement à la fin de l’été dernier,  devrait être effective dès 2014. Des changements dans les méthodes de calcul ou dans les périodes de cotisations sont prévus, même si le texte est encore en discussion devant les parlementaires.

Après l’Assemblée nationale il y a quelques semaines, c’est actuellement devant le Sénat qu’est débattue la future réforme des retraites. Le texte contient plusieurs modifications et nouveautés, notamment en ce qui concerne la durée de cotisation ou le profil des travailleurs.

Parmi les principales propositions du projet de loi, on trouve la hausse des cotisations retraite, proposée conformément aux souhaits des principaux syndicats. La majoration devrait être progressive: 0,15 points en 2014, et 0,05 en 2015, 2016 et 2017. Ainsi en 4 ans, les cotisations devraient s’élever de 0,3 points.

La durée de cotisation va également être impactée. Elle va glisser progressivement de 41,5 ans actuellement, à 43 ans et il faudra désormais travailler plus longtemps, et seuls les Français ayant amorcé jeunes leurs carrières pourront encore compter sur un départ à la retraite entre 60 et 62 ans.

[table id=41 /]

“Ce qu’a prévu François Hollande, mais cela a déjà été voté, c’est un départ à 60 ans en fonction d’une durée d’assurance (durée de carrière) pour ceux qui ont validés des trimestres avant 18 ans”, précise Jean-François Chauffeté, expert-consultant pour le cabinet EOR (Expertises et Optimisation des Retraites).

La pénibilité et les stages pris en compte

Autre mesure notable de cette réforme, la pénibilité sera ainsi considérée à travers la création en 2015 d’un compte personnel de prévention et de pénibilité, financé par une cotisation des employeurs. “Il s’agit d’un système de points attribués par trimestres pénibles travaillés et ensuite on transforme ces points en trimestres”, ajoute Jean-François Chaufetté. “Pour 10 points, vous validez un trimestre ce qui vous permettra de partir plus tôt à la retraite”, conclut-il.

Les périodes de stages pourront également être validées. Les jeunes entrants dans la vie active auront la possibilité d’acheter 12 trimestres correspondant à leurs années d’étude, dont 4 à un tarif préférentiel : une aide de 1.000 euros par trimestre racheté sera versée. “Les étudiants et les jeunes entrants dans la vie active auront désormais la possibilité d’acheter des trimestres correspondant à leurs années d’étude”, explique de son côté Laëtitia Mary, Juriste chez Easydroit.fr. “Il y aura également un ajustement pour les contrats à temps partiel et les salariés concernés pourront alors bénéficier d’une baisse du nombre d’heures de travail pour valider un trimestre”, ajoute cette dernière.

En totalité, ce projet de réforme devrait rapporter dans 7 ans environ 7,3Mds d’euros. La somme devrait servir à compenser le trou du régime général, estimé à 7,6Mds d’euros pour 2020.


Laissez votre avis