Retraites : Les français sont-ils assez bien préparés?


Alors que le projet de loi sur les retraites devrait être présenté à l’Assemblée Nationale et au Sénat début octobre, les français se disent encore mal informés et surtout très mal préparés pour leur retraite.

Cet article s’accompagne du reportage plus précisément anglé sur le manque d’informations des futurs retraités.

Dévoilé le 27 août dernier par Jean-Marc Ayrault, le projet de loi “garantissant l’avenir et la justice du système de retraites” sera débattu à l’Assemblée Nationale du 7 au 11 octobre prochain. Entre hausse progressive des cotisations de 0,3 point jusqu’en 2017 et augmentation de la durée d’assurance à 43 ans, l’impact devrait se faire sentir pour les français, qui n’y comprennent toujours rien.

Pire, près de la moitié d’entre eux reconnaissent avoir mal préparé leurs vieux jours. C’est en tout cas ce que révèle une étude du banquier et assureur HSBC sur “L’avenir des retraites”. Celle-ci montre que 59% des actifs ne font pas le nécessaire aujourd’hui pour avoir un niveau de vie confortable à la retraite. On apprend aussi qu’un retraité sur deux réalise avoir surestimé le montant de sa retraite et que 11% des français qui ne sont plus actifs ont, par exemple, subi une chute de leurs revenus de plus de 50%.

Enfin, si les retraités déclarent en moyenne que 83% de leurs revenus sont assurés par les régimes publics des retraites, les actifs considèrent eux que cette aide sera tombée à 57% lorsqu’ils seront à la retraite. Difficile donc d’envisager ses vieux jours sereinement, surtout que 2% des seniors reçoivent une aide de leurs enfants (alors que 21% bénéficient d’une aide de leurs parents).

Les jeunes, eux aussi concernés

Outre les salariés, les fonctionnaires ou encore les retraités, le gouvernement a également tenu à faire plusieurs propositions en faveurs des jeunes. Des propositions qui s’illustrent par leur complexité.

Ainsi, les années d’études post-bac pourront être transformées en trimestres avec un coût du rachat basé sur les revenus professionnels et l’âge de l’assuré au moment du rachat. En ce qui concerne les apprentis, la réforme prévoit de modifier l’assiette de cotisations leur permettant de valider autant de trimestres que ceux effectivement travaillés.

Enfin, pour les stages, “seuls les stages de la formation professionnelle des chômeurs sont concernés par la réforme, qu’ils soient rémunérés par l’État, la région ou non rémunérées. A compter de 2015, ces derniers permettront de valider un trimestre pour chaque période de 50 jours effectuée”, explique le magazine Capital qui précise que le projet ne contient aucune mesure à l’attention des étudiants stagiaires.

Dernière ligne droite

Présenté le 18 septembre dernier en Conseil des ministres, le projet de loi sur les retraites sera débattu à l’Assemblée Nationale en séance publique du 7 au 11 octobre prochain et au Sénat le 28 octobre.

Les débats s’annoncent d’ores et déjà houleux et on s’attend à ce que de nombreux amendements soient déposés, d’autant que le gouvernement a engagé une procédure accélérée sur ce projet de loi, avec pour conséquence une seule lecture. Certaines dispositions du texte pourraient être effectives dès le 1er janvier 2014.

News Assurances vous propose également de lire son article sur les simulateurs pour calculer votre âge de départ à la retraite.


Laissez votre avis