Quelles précautions dois-je prendre dans le cadre d’un échange de maison?


Durant l’été 2013, 150 000 personnes ont échangé leurs maisons ou leurs appartements. Quelque soit l’âge et la situation familiale, cette pratique permet de partir en vacances à moindre coût et de façon plus authentique.

S’il est vrai que l’échange de maison repose sur la confiance mutuelle, il est cependant nécessaire de prendre quelques précautions.

Pour commencer, faites le point avec votre assureur.

Pendant la durée de l’échange, vérifiez que votre logement est assuré de la même manière que lorsque vous y habitez et que votre garantie responsabilité civile joue à l’égard des personnes qui occupent votre maison. A l’inverse, vérifiez que votre contrat comporte une garantie villégiature, qui vous permet de bénéficier des garanties de votre contrat sur votre lieu de vacances et qu’elle n’est pas limitée dans le temps.

Il se peut que les familles se mettent d’accord pour échanger leur véhicule. Si c’est votre cas, vérifiez que votre contrat d’assurance, ainsi que celui de vos hôtes, sont adaptés.

Sur le plan pratique, prenez soin de laisser un guide d’usage de la maison et cherchez à établir en amont une relation de confiance avec votre partenaire. Par ailleurs, avisez un voisin de la présence d’étrangers chez vous afin de lever d’éventuelles inquiétudes, et pensez à mettre en sûreté vos objets de valeur.

L’échange de maison peut se faire entre particuliers ou par le biais d’un site ou d’un organisme spécialisé. En principe l’échange reste gratuit, hormis une éventuelle cotisation annuelle. Dans tous les cas, renseignez-vous sur la réputation de l’organisme, et assurez-vous que vos informations personnelles sont protégées et qu’elles ne seront pas communiquées à des tiers. En cas de règlement par internet, vérifiez aussi que le paiement est sécurisé. Enfin, par prudence, ce peut être l’occasion de souscrire une protection juridique, utile en cas de litiges.


Laissez votre avis