Vidéo : Que faire en cas de dégâts des eaux ?


Dans un appartement ou une maison, une simple fuite d’eau peut entraîner d’importants dégâts, c’est pourquoi les contrats multirisques habitation comprennent généralement une garantie qui vous protège en cas de sinistre.
Alors que faire lorsque vous êtes victime d’un dégât des eaux ?

Une fois constaté, vous devez remplir une déclaration à votre assureur. Pour cela, les assureurs peuvent vous proposer de rédiger un constat amiable spécial « Dégâts des eaux » entre le fautif et vous même, si le fautif est clairement identifié. Ensuite, n’hésitez pas à entamer les démarches pour réparer les dommages subis.

Si vous êtes la seule victime du sinistre, vous devrez indiquer :
– Vos noms, prénoms, numéro de contrat d’assurance
– Les nom, prénom et adresse de la victime ;
– Les causes du sinistre ;
– Les dommages subis ;
– Ainsi que les personnes prévenues.

Si vous êtes plusieurs victimes, vos voisins dans un immeuble par exemple, il faudra y ajouter les coordonnées des assureurs de chacune des victimes ou les coordonnées des victimes elles-mêmes pour qu’elles puissent être contactées.

Il y a toutefois quelques conditions à remplir pour être indemnisé :
Vous devez systématiquement prévenir votre assureur si vous possédez des équipements spécifiques à la maison, comme un aquarium par exemple.

En effet, tous les dégâts causés par un autre liquide que l’eau ne seront pas pris en charge par la garantie « dégâts des eaux ».
Par ailleurs, dans le cas d’une inondation d’origine climatique, ce n’est pas la garantie dégâts des eaux qui vous couvrira mais plutôt la garantie « catastrophes naturelles ».

A savoir aussi, certains assureurs peuvent vous proposer des garanties contre l’infiltration des eaux de ruissellement.

Voici maintenant quelques conseils :
Les premiers gestes sont déterminants après un dégât des eaux.
– Pensez à couper l’eau au compteur, pour éviter une facture alourdie du fait de la surconsommation en cas de fuite ;
– N’hésitez pas à appeler les sapeurs pompiers si la fuite est trop importante ;
– Pensez à protéger vos biens, en les mettant au sec, tout en ouvrant et aérant votre domicile ;
– Enfin, évitez de remettre en état les murs, sols et plafonds endommagés avant la visite de l’expert.
Vous devez savoir également que les frais de recherches liés à la fuite d’eau peuvent être exclus des indemnisations après un dégât des eaux ;
Les frais de plomberie occasionnés à la suite du sinistre ne sont pas forcément remboursés par l’assureur non plus ;

Et puis sachez que selon le montant potentiel des dommages, l’assurance peut désigner un expert (afin d’évaluer la totalité des dégâts), et de ce fait le montant des indemnisations

En effet, si le montant à indemniser est inférieur à 1.600 euros, votre assureur ne sera pas obligée de faire cette expertise.
S’il est supérieur, il y aura alors expertise : c’est pourquoi vous devez garder toutes vos factures liées aux réparations effectuées après la découverte du sinistre.

Enfin, si le dégât des eaux concerne plusieurs assurés, l’expert aura aussi pour mission de déterminer les responsabilités et de transmettre ses conclusions aux assureurs qui auront le dernier mot.
Il existe quelques cas d’exclusions, c’est à dire pour lesquels la garantie dégât des eaux sera ne fonctionnera pas.

Premièrement ; le cas de la négligence :
Une porte ou une fenêtre mal fermée, une baignoire qui déborde par exemple …certains assureurs peuvent toutefois vous couvrir malgré cette négligence.

Deuxièmement : Les causes naturelles :
Les inondations par exemple à cause de fortes pluies, du débordement d’une rivière ou des effets de la mer ne sont pas couverts hormis dans le cadre d’une déclaration de catastrophe naturelle.

 


2 commentaires sur

  • Thierry Gouby Vues :

    Allan,

    Lorsqu’un dégât des eaux met en cause au moins deux personnes (propriétaire et locataire, locataire, copropriétaire et copropriété, copropriétaire et copropriété …) assurées en dégâts des eaux auprès d’assureurs différents, les conventions Cide-cop et Cidre (pour convention d’indemnisation directe et de renonciation à recours en dégât des eaux) peuvent s’appliquer. Elles visent à faciliter les processus d’indemnisation pour les dommages courants (fuites d’eau, baignoires débordantes, oubli d’un robinet ouvert…) et permettent de régler des situations de cumul de garantie et définissent les rôles de chacun.

    Ainsi, grâce à la convention Cidre, lorsque l’expert a évalué les dommages, l’assureur de la victime rembourse directement cette dernière, sans attendre le déroulement d’un recours avec l’assurance du responsable. Aucune franchise n’est alors appliquée et aucun coefficient de vétusté ne vient dévaluer les parties immobilières ou la décoration. Pour les parties d’embellissement, la vétusté est réduite de 30% à 5%.

    Je vous invite à consulter notre fiche pratique
    et notre reportage vidéo sur le sujet.

  • mazari Vues :

    que faire quand une fuite d'un tuyau arriver d'eau qui a été souder par mon bailleur et que la soudure a pas tenue et que sa fait des degat des eau avec ma voisine

Laissez votre avis