L’assurance auto et moto à l’étranger


Avant de s’engager dans un voyage à l’étranger avec son véhicule, un automobiliste, au même titre qu’un motard, doit bien s’informer auparavant sur les conditions inscrites sur son contrat d’assurance.

Certaines garanties peuvent être soumises à des restrictions de territorialité.

Lorsqu’il part à l’étranger avec son véhicule, qu’il s’agisse d’une moto comme d’une voiture, un assuré doit penser à bien vérifier au préalable, auprès de son organisme assureur, s’il est suffisamment protégé hors des frontières françaises.

La garantie responsabilité civile par exemple s’applique de manière automatique dans toute l’Union Européenne. La formule tous risques, elle, par contre, peut-être sujette à des restrictions de territorialité. D’où l’importance de bien s’informer avant d’initier tout voyage.

Ainsi, dans le cas où l’assuré se retrouverait couvert dans le pays qu’il arpente avec son véhicule, il peut se voir proposer en cas de vol ou d’accident la prise en charge des frais de remorquage, son rapatriement personnel ainsi que celui de son véhicule, les frais d’hébergement sur place pendant que les réparations s’effectuent, ou encore le recours à un chauffeur pour ramener le véhicule et ses occupants.
Pour savoir dans quel pays un conducteur peut être pris en charge en cas d’incident, il lui suffit de se reporter à sa carte verte, sa carte internationale d’assurance automobile ou moto. Une liste des pays couverts y est présentée par le biais des initiales de chaque Etat. Les cases rayées correspondent aux pays où aucune prise en charge ne peut s’appliquer.

A noter, avant de partir à l’étranger avec son véhicule, il est important de veiller à se munir d’un constat européen en cas d’accident entre plusieurs parties. Il devra être rempli avec la même attention et la même rigueur qu’un constat amiable français.


Laissez votre avis