Vidéo : Financer l’éducation de ses enfants en cas de coup dur


Une question de François d’Auxerre : « Je suis père de deux enfants de 3 et 7 ans. Comment puis-je anticiper financièrement leur éducation en cas de disparition prématurée?».

Bonjour François,

En tant que père, il est naturel que vous vous inquiétiez et que vous vouliez préserver votre famille contre les aléas de la vie. En effet, un accident ou une maladie peut entraîner une invalidité permanente, voire un décès.
Une indemnisation peut être versée par les organismes sociaux, comme le Régime de base de la Sécurité Sociale, par exemple. Mais, le montant alloué est rarement suffisant pour compenser la réduction des revenus du foyer.
Le conseil d’un notaire permet de sécuriser la transmission du patrimoine (donations, répartition du patrimoine entre les conjoints, …). Toutefois, cette organisation ne remplace pas les revenus du défunt.

Il est donc opportun de souscrire une assurance temporaire décès afin de prévoir le versement d’un capital et/ou d’une rente à votre famille. Ceci permettra de garantir le niveau de vie de vos proches et de financer les études de vos enfants. Certains contrats prévoient même le versement d’une avance sur capital sous 48h afin de parer aux frais les plus urgents (loyer, courses, factures…)

Le montant du capital est défini par vos soins. Il est recommandé de prévoir au minimum l’équivalent de deux années de salaires. C’est ce montant choisi qui détermine, entre autre, le montant de votre cotisation annuelle.

Enfin, sachez que certains contrats sont également assortis de prestations d’assistance qui peuvent se révéler très utiles pour votre famille en cas de disparition : un accompagnement pour les démarches administratives, des informations juridiques relatives aux successions et donations, un bilan de la situation financière du foyer et des conseils en termes de placement du capital.

Eh bien voilà François, vous voici désormais informé sur la meilleure façon de protéger financièrement vos enfants en cas de coup dur. A bientôt !


Laissez votre avis