Vidéo : Les impacts du tuning sur une assurance auto


Choisir de personnaliser ou de customiser sa voiture avec du tuning peut considérablement changer les termes d’un contrat d’assurance. Attention, avant toute modification, il est important de se tenir informé de la loi qui édicte des normes et restrictions très précises pour pouvoir circuler sur la route en toute légalité.

Ainsi les vitres avant-latérales et le pare-brise ne doivent aucunement se retrouver teintées. Les jantes et les pneus ne sont pas acceptés s’ils sont trop larges. Le bruit du pot d’échappement ne peut dépasser un certain seuil de décibels. Et enfin, les plaques d’immatriculation ne peuvent présenter des écritures personnalisées.
Toute voiture ayant été modifiée doit obtenir un sésame, un visa, de la part de la DREAL, direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement. Des experts doivent vérifier au préalable que la conformité de la voiture ne s’est pas retrouvée altérée.

Ce visa est obligatoire car la voiture modifiée par du tuning devra obligatoirement disposer d’une nouvelle carte grise. Sans ce visa, l’assureur peut décider de réduire les garanties qui couvrent le véhicule, voire d’annuler le contrat.
Si l’assuré ne communique pas les modifications à son assureur, la sanction peut se révéler grave si ce dernier les découvre par lui-même.

La voiture modifiée peut changer le risque couvert. L’assureur a donc besoin de réévaluer les garanties et les cotisations du contrat. Notamment si le moteur de la voiture a été boosté ou si des ajouts esthétiques rendent sa tôle fragile.


un commentaire sur “Vidéo : Les impacts du tuning sur une assurance auto”

Laissez votre avis