Vidéo : Le remboursement de soins dans l’Union Européenne


Lorsqu’il part en voyage à l’étranger, au sein de l’Espace économique européen, un assuré peut être couvert pour une partie de ses soins de santé. Attention toutefois, tous les actes ne sont pas pris en charge une fois les frontières de l’UE franchies.

Afin de bénéficier d’une couverture au sein des frontières européennes, un assuré doit être en possession de sa carte européenne d’assurance maladie. La CEAM. Elle est nominative et personnelle, elle ne peut donc couvrir que l’assuré lui-même.

La demande de cette carte doit être faite auprès de la caisse d’assurance maladie, par Internet ou par téléphone en composant le 36 46, au minimum 15 jours avant son départ à l’étranger. Elle est totalement gratuite et valable pendant 1 an.

Dans le cas où un certificat provisoire serait délivré en attendant l’émission de la carte, à noter qu’il ne sera valable que 3 mois.

En cas de problème de santé à l’étranger, l’assuré pourra utiliser sa carte dans les 27 pays de l’Union Européenne. Elle lui servira pour la consultation de médecins, pour l’achat de médicaments chez les pharmaciens ou en cas d’hospitalisation dans les hôpitaux publics.

L’assuré bénéficiera de la prise en charge de ses soins médicaux selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour :
• soit il n’aura pas à faire l’avance des frais médicaux ;
• soit il devra faire l’avance des frais médicaux et il se fera rembourser sur place par l’organisme de sécurité sociale de son lieu de séjour.
Si l’assuré a fait l’avance de frais sans en demander le remboursement sur place à son retour en France, il pourra être remboursé à par sa caisse d’affiliation
sur présentation des factures acquittées et des justificatifs de paiement.

Pour un problème de santé intervenant en dehors de la zone euro, seuls les soins de santé urgents pourront être pris en charge.


Laissez votre avis