Vidéo : Je pratique le covoiturage, comment dois je m’assurer ?


Une question de Marine de Marseille : « Je pratique le covoiturage pour me déplacer dans la France entière, je trouve cela plus convivial, comment dois-je m’assurer ? »

Le covoiturage constitue une façon solidaire et citoyenne de se déplacer et permet de réaliser de vraies économies en divisant le coût du trajet par le nombre de passagers !

Vous avez raison de vous préoccuper de votre protection en cas de covoiturage car les contrats d’assurance habituels sont très inégaux face à cette pratique qui ne fait pas l’objet d’une législation spécifique.
En tant que conductrice, la loi vous oblige à souscrire un contrat d’assurance auto. Celui-ci couvre obligatoirement les dommages causés aux passagers que vous transportez. Cependant, votre assureur peut refuser de vous indemniser, ou vous sanctionner si vous n’avez pas déclaré cette pratique. Il est préférable de déclarer le covoiturage à votre assureur au préalable

Prenez contact avec votre assureur et examinez ensemble vos garanties. Demandez-lui :
• Si les trajets domicile/travail sont assurés ?
• Si le prêt de volant est assuré sans supplément ?
• S’il y a une franchise majorée pour les conducteurs novices?

D’autre part, si vous conduisez un véhicule de fonction, vérifiez auprès de votre employeur que vous êtes autorisée à prendre des passagers.

Enfin, sachez, que vous ne devez pas réaliser de bénéfice sur le trajet cela pourrait être considéré comme du transport rémunéré de personnes, qui est assujetti à une assurance professionnelle obligatoire.

Si vous pratiquez le covoiturage en tant passagère, avant d’embarquer :
– vérifiez que le conducteur est bien en possession du permis de conduire
– contrôler la validité de son certificat d’assurance sur le pare-brise.

En cas d’accident, c’est l’assurance responsabilité civile du conducteur qui vous couvrira. Mais attention, l’indemnisation peut prendre du temps et la couverture peut apparaître très insuffisante si vous êtes amené à prendre le volant.

Vérifiez alors avec votre assureur : il vous garantit peut être pour les suites de ce genre d’accident. En effectuant notamment l’avance sur les frais engagés, en prenant en charge des frais médicaux restés à charge après intervention des organismes sociaux, en compensant la perte de revenus même si vous êtes longtemps arrêtée.

Enfin, si vous voyagez avec un smartphone, pensez à télécharger gratuitement une application d’appel d’urgence qui vous permet d’être localisée et secourue rapidement en cas d’accident ou d’agression.

Eh bien voilà Marine, vous avez désormais toutes les cartes en main pour pratiquer le covoiturage en toute sécurité, bonne route !


Laissez votre avis