Situs sbobet resmi terpercaya. Daftar situs slot online gacor resmi terbaik. Agen situs judi bola resmi terpercaya. Situs idn poker online resmi. Agen situs idn poker online resmi terpercaya. Situs idn poker terpercaya.

situs idn poker terbesar di Indonesia.

List website idn poker terbaik.

Situs agen slot terpercaya dan resmi

slot hoki terpercaya

slot online gacor Situs IDN Poker Terpercaya slot hoki rtp slot gacor slot deposit pulsa situs judi bola resmi Kumpulan bandar judi bola parlay terpercaya dengan pilihan game judi online terlengkap, mulai dari permainan slot online, togel online, casino online, tangkas dan masih banyak lagi.


Santé : François Baroin veut revoir les taxes sur les cigarettes pour empêcher les baisses de prix

Le ministre du Budget François Baroin a annoncé mercredi qu’il allait revoir la fiscalité sur le tabac pour “dissuader les fabricants de baisser leurs prix”, lors de son audition devant la Commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale.

“Je proposerai naturellement d’ici la fin de l’année une évolution de la fiscalité du tabac visant à dissuader les fabricants de baisser leurs prix”, a-t-il indiqué. Le ministre n’a pas précisé la nature de ces changements, notamment si cela devait se traduire ou non par une hausse des taxes et donc des prix.

“La politique de santé publique menée par le gouvernement (…) s’appuie sur des prix du tabac élevés, pour être un élément de dissuasion, c’est indiscutable et évidemment il est exclu qu’une guerre des prix entre fournisseurs, vu la signification des prix, puisse avoir lieu”, a-t-il précisé.

Lundi, un cigarettier, British American Tobacco, a baissé le prix de deux de ses marques de 20 centimes au grand dam de la ministre de la Santé Roselyne Bachelot et des associations de lutte contre le tabagisme.

Ces derniers mois, les deux marques, Rothmans et Lucky Strike, avaient perdu des parts de marché et ne représentent plus qu’entre 3 et 4% des cigarettes commercialisées en France. Le ministre a rappelé que, en matière de tabac, les prix étaient “librement déterminés par les fabricants”. “En dépit de la disparition récente du dispositif du prix minimum (déclarés illégaux en mars par la Cour européenne de justice, NDLR), (…) les prix d’accès au tabac sont inchangés, on ne commercialise pas en France des cigarettes à moins de 5,10 euros et de tabac roulé à moins de 5 euros”, a-t-il souligné.

Paris, 9 juillet 2010 (AFP)


Laissez votre avis

judi togel