Dépendance : Les professionnels et représentants des personnes âgées sont inquiets

Plusieurs organisations représentant les personnes âgées dénoncent les engagements insuffisants de l'État et demandent des réponses à la hauteurs des enjeux de la dépendance

Dans un communiqué de presse, l’UNCCAS et plusieurs autres organisations représentant les personnes âgées dénoncent les engagements insuffisants de l’État en matière de prise en charge de la perte d’autonomie. Ils demandent des réponses gouvernementales à la hauteurs des enjeux de la dépendance.

En plein débat sur la dépendance, L’UNCCAS et plusieurs autres associations (AD-PA, FEHAP, FHF, FNADEPA, FNAQPA, FNAPAEF, FNAR, Mutualité française, Les aînés ruraux, SYNERPA, UNIOPSS, UNA, Adessadomicile, CFPSAA, FNAAFPICSF, ADMR) viennent de co-signer un document déplorant « les tours de « passe-passe » financiers qui se jouent entre l’État, la CNSA et l’Assurance maladie au détriment des personnes âgées ».

Les professionnels et les représentants des seniors s’inquiètent notamment du refus de créer un fonds d’urgence de l’aide à domicile ou le « gel des crédits de l’assurance maladie dans tous les établissements et services pour personnes âgées, voire baisse dans certains d’entre eux ». Les co-signataires dénoncent enfin la « poursuite des diminutions des crédits de la CNSA (Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie) repris par l’assurance maladie (100M d’euros en 2010 après 150M d’euros en 2009) ».

En conclusion, ces organisations souhaitent donc que « les engagements pris par l’État dans le cadre du Plan solidarité grand âge soient intégralement respectés pour que le débat sur l’aide à l’autonomie prenne tout son sens ».


Laissez votre avis