Situs sbobet resmi terpercaya. Daftar situs slot online gacor resmi terbaik. Agen situs judi bola resmi terpercaya. Situs idn poker online resmi. Agen situs idn poker online resmi terpercaya. Situs idn poker terpercaya.

situs idn poker terbesar di Indonesia.

List website idn poker terbaik.

Situs agen slot terpercaya dan resmi

slot hoki terpercaya

slot online gacor Situs IDN Poker Terpercaya slot hoki rtp slot gacor slot deposit pulsa


60% des salariés ignorent qu’ils devront avoir une mutuelle d’entreprise, et vous?

D’après une enquête des institutions de prévoyance, les salariés sont encore mal informés par la généralisation de la complémentaire santé et ignorent qu’ils devront avoir une mutuelle d’entreprise. 

Avant le 1er janvier 2016, tous les salariés, quelle que soit la taille de leurs entreprises, devront être couverts par une complémentaire santé. Cette mesure figurait dans l’accord national interprofessionnel (ANI) signé le 11 janvier 2013 par syndicats et patronat et a été adopté en fin d’année par le Parlement.

Mais près de 60% des salariés interrogés dans un baromètre par les institutions de prévoyance (AG2R, Humanis, Audiens…) déclarent ne pas le savoir. Ce sont pourtant 4 millions de travailleurs et leurs ayants-droit qui sont concernés, essentiellement dans 700.000 petites entreprises non couvertes par un contrat collectif.

Comme pour des mutuelles individuelles, ces complémentaires santé collectives remboursent une partie des dépenses de santé que doit assumer seul l’assuré (ticket modérateur, dépassements d’honoraires, frais en lunette…)

Concernant le coût de cette complémentaire, un peu moins de la moitié (47%) des salariés interrogés pensent le plus souvent payer le “juste prix” et 21% estiment qu’elle n’est “pas cher“.

Négociation au niveau de l’entreprise

Dans l’optique de la généralisation de la complémentaire santé, les salariés préfèrent massivement “que le niveau des garanties soit négocié au sein de l’entreprise entre employeurs et salariés (81%) plutôt qu’au niveau minimum prévu par la loi”, indique le baromètre du CTIP qui rassemble les institutions de prévoyance.

Les salariés veulent donc de bonnes garanties qui seront payées à parts égales par l’employeur et les salariés, allant au-delà du panier de soins minimum qui sera fixé par l’État et que devront obligatoirement proposer les entreprises. La négociation au niveau de l’entreprise est aussi privilégié plutôt qu’un accord de branche qui s’impose à toutes les entreprises du secteur.

Les institutions de prévoyance, gérées par les syndicats et les représentants des chefs d’entreprise, gèrent, sans but lucratif des contrats collectif d’assurance de personne (pour des entreprises et non des individus) : complémentaires santé (surtout au niveau des branches), contrat de prévoyance (arrête maladie, incapacité de travail et d’invalidité, décès), contrat de dépendance, épargne retraite, action sociale.


3 commentaires sur

  • […] D'après une enquête des institutions de prévoyance, les salariés sont encore mal informés par la généralisation de la complémentaire santé et ignorent  […]

  • […] News Assurances60% des salariés ignorent qu'ils devront avoir une mutuelle d …News AssurancesD'après une enquête des institutions de prévoyance, les salariés sont encore mal informés par la généralisation de la complémentaire santé.  […]

  • […] D'après une enquête des institutions de prévoyance, les salariés sont encore mal informés par la généralisation de la complémentaire santé.  […]

Laissez votre avis

judi togel